Alimentation bébé : Que donner à votre bébé?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Comment offrir le meilleur à son bébé dès les premiers jours de sa vie? Quel lait choisir pour quel enfant? A qui sont destinés les laits spécifiques? A quel moment introduire des céréales infantiles, des biscuits ou des repas bébé en petits pots? Votre pharmacien conseil vous répond et vous aide à choisir le meilleur pour votre bébé.

Alimentation bébé

Sommaire

Alimentation bébé : Ce qu'il faut savoir 

A quoi faut-il faire attention sur l’étiquette ?

La réglementation sur les laits infantiles étant très stricte il y a au final peu de différences majeures entre les laits vendus en pharmacie. Cependant 3 critères sont à prendre en compte :

- la présence de DHA : acide gras essentiel de la famille des Omega 3 indispensable au développement cérébral et sensoriel. On le trouve dans le lait maternel mais pas dans tous les laits infantiles, on privilégie donc ceux qui en contiennent.

- la teneur en protéine : en moyenne elle est de 1.4g/100ml dans les laits 1er âge. On privilégie ceux qui se situent en dessous (environ 1.2g) car les besoins sont limités, qu’un excès de protéines n’est pas bon pour les reins de bébé et cela augmente le risque d’obésité pour plus tard.

- la concentration en sel : sa valeur moyenne est de 21mg/100ml dans les laits 1er âge. Là encore, on privilégie ceux qui en apportent moins car les besoins sont faibles.

Quelle est la différence entre les lait 1er âge, 2ème âge et les lait de croissance (3ème âge)?

La principale différence entre les laits 1er et 2ème âge est la teneur en fer. Le lait 2ème âge en contient d’avantage car les besoins augmentent à partir de 5-6 mois. En effet, le lait 1er âge est adapté au nourrisson qui ne boit que du lait, alors que le lait 2ème âge accompagne la diversification alimentaire. C’est pourquoi il n’y a pas de date précise pour le passage d’un lait à l’autre. En pratique tout dépend du moment où l’on commence à donner des purées à bébé soit généralement entre 4 et 6 mois.

Le lait de croissance convient aux petits à partir de 1 an car il apporte 20 à 30 fois plus de fer, important pour le développement psychomoteur et la lutte contre les infections. On y trouve plus également de « bons lipides » tels les oméga-3 dont le lait de vache est dépourvu. Ces laits de croissance contiennent également des vitamines A, D et E mais surtout 2 à 3 fois moins de protéines que dans le lait de vache car l’enfant possède des besoins limités à cet âge.

Bio et sans huile de palme c’est mieux ?                 

Le bio c’est bon pour l’environnement. Mais coté qualité pour les laits infantiles, cela ne change pas grand-chose car la réglementation est très stricte et les teneurs maximales autorisées en nitrates et pesticides sont très faibles, aucun conservateur, colorant et arome artificiel n’est admis que le lait soit d’origine bio ou pas. Quant aux additifs, seule une cinquantaine est autorisée que ce soit dans un lait infantile bio ou non et ce sont uniquement des antioxydants.

La mention sans huile de palme ne doit pas être un critère de choix du lait car l’huile de palme est riche en acide palmitique, qui représente le quart des acides gras présent dans le lait maternel. Les fabricants peuvent utiliser de l’huile de palme ou la graisse du lait mais au final les teneurs en acide palmitique sont les mêmes.

En revanche quand l’enfant grandit, ne pas proposer trop de produits industriels contenant de l’acide palmitique car un excès est néfaste pour sa santé cardiovasculaire, en plus de l’impact de l’utilisation de l’huile de palme sur l’environnement.

Quand passer au lait de vache ?

Pas avant 3 ans ! Vers 1 ou 2 ans quand l’enfant mange à table avec tout le monde, on se demande alors s’il faut continuer à lui acheter son lait de croissance. La réponse est oui, jusqu’à 3 ans au moins. Car le lait de vache est adapté au veau qui grossit vite et développe du muscle mais garde un petit cerveau. Donc pas de lait de vache avant 3 ans !

Laits premier âge (0-6 mois) 

Le lait 1er âge (ou lait 1) est l'aliment destiné aux bébés de 0 à 6 mois environ. La composition des laits premier âge tend à se rapprocher au plus près de celle du lait maternel, notamment par une teneur basse en protéines et par une composition adaptée aux besoins très spécifiques d’un nouveau-né.

Quel lait premier âge pour quel enfant ?

Pour un bébé né à terme (entre 37 et 41 Sa), après une grossesse normale, un lait premier âge « classique » est idéal et parfaitement adapté aux besoins et à la croissance de l’enfant.

Lait Milumel 1er age standard Lait Bledilait 1er age standard Lait Picot 1er age standard

 

Laits deuxième âge (6-12 mois) 

Le lait 2ème âge, appelé également lait de suite, est destiné à l'alimentation des nourrissons entre 6 et 12 mois. En effet, bébé grandit et à partir de 6 mois c’est donc le lait 2ème âge qui va accompagner la diversification alimentaire progressive.

Quelles différences entre un lait 1er âge et 2ème âge ?

La principale différence est la teneur en fer : le lait 2ème âge en contient d’avantage car les besoins du bébé augmentent à partir de 5-6 mois. En effet, le lait 1er âge est adapté au nourrisson qui ne boit que du lait tandis que le lait 2ème âge accompagne la diversification alimentaire. C’est pourquoi il n’y a pas de date précise pour le passage de l’un à l’autre. En pratique, le passage entre le lait 1er âge et le lait 2ème âge dépend du moment où l’on commence à donner des purées à bébé, soit généralement entre 4 et 6 mois.

Quel lait 2ème âge pour quel enfant ?

Pour un bébé né à terme, après une grossesse normale et un début de croissance harmonieuse de 0 à 4 mois, il est judicieux de continuer avec le même lait en version 2ème âge. En effet, toutes les marques déclinent généralement leur lait 1er âge en lait 2ème âge.

Lait Nidal 2e age Lait Novalac 2e age Lait Milumel 2e age

     

    Laits de croissance (1-3 ans) 

    Le lait de croissance est destiné aux enfants de 1 à 3 ans. Après 1 ou 2 ans, quand l’enfant mange à table avec tout le monde, on se demande s’il faut continuer à donner à bébé un lait adapté ou passer directement au lait de vache. Surtout pas ! Le passage au lait de vache ne doit se faire qu’après 3 ans car le lait de vache est adapté au veau qui grossit vite et qui développe du muscle mais qui garde un petit cerveau. Le lait de croissance convient aux petits à partir de 1 an car il apporte 20 à 30 fois plus de fer, important pour le développement psychomoteur et la lutte contre les infections. On y trouve plus de « bons lipides » notamment des omega-3, des vitamines A, D et E qui ne sont pas contenus dans le lait de vache. Mais surtout, le lait de croissance contient 2 à 3 fois moins de protéines et moins de minéraux qui en excès peuvent fatiguer les reins du bébé. Ainsi, ces laits permettent d’avoir un bon équilibre entre apports en calcium et apports en protéines. Ils contiennent des acides gras essentiels et du fer, des éléments indispensables à la croissance des jeunes enfants.

    Lait Physiolac croissance 3Lait babybio croissance 3 Lait Nidal croissance 3

     

    Laits spécifiques : Anti-régurgitations (AR), Intolérance au lactose (HA), anti-colique (AC)... 

    Malgré le soin apporté aux laits infantiles en poudre pour qu’ils se rapprochent le plus possible du lait maternel, il est quelques fois nécessaire pour certains bébés d’adopter des laits spécifiques. Ces laits sont à donner à bébé uniquement suite à un avis médical et ne doivent en aucun cas être choisi directement comme mode d’alimentation principal. Ces laits peuvent être des laits épaissis appelés AR, des laits anti coliques (AC), des laits hypoallergéniques (HA), des hydrolysats de protéines de vache, de riz ou encore des laits végétaux ou non bovins. 

    Lait Novalac AC 1er age Lait Guigoz expert AR Modilac expert riz AR 2e age

     

     

    Repas, céréales et biscuits  

    Céréales infantiles

    Les céréales infantiles font partie des premiers aliments introduits dans l'alimentation d'un enfant. Ces céréales pour bébé peuvent être introduites dès l'âge de 4 mois ou 6 mois, et sont adaptées à l'appareil digestif de bébé. Ces céréales sont complémentaires du lait infantile, qui reste le premier aliment à cet âge. Elles permettent de commencer en douceur la diversification alimentaire. Elles apportent une véritable réserve d’énergie pour bébé et vous permettront aussi de le caler un peu plus s'il a un gros appétit. Mais ont-elles le pouvoir de faire passer de belles et longues nuits aux nourrissons affamés ?

    Toujours est-il que les céréales infantiles, riches en vitamines et minéraux, sont parfaitement adaptées aux besoins de bébé.

    Quels sont les atouts des céréales infantiles ?

    • Les céréales infantiles:
    • - Contiennent des glucides complexes qui sont une source d'énergie métabolique pour les tout-petits et peuvent pour certains bébés, aider à espacer petit à petit les repas pour arriver au rythme de 4 repas quotidien vers 6 mois.
    • - Contiennent des nutriments tels que le fer, le zinc et les vitamines A et C, pour aider à maintenir les défenses immunitaires de bébé jour après jour.
    • - Existent avec différents goûts, salés ou sucrés, permettant une diversification alimentaire en douceur.
    • - Ne contiennent pas de gluten pour les variétés à partir de 4 mois, mais en contiennent pour les variétés à partir de 6 mois (à savoir qu'il est recommandé à l'heure actuelle de ne pas tarder à introduire du gluten dans l'alimentation, idéalement autour de 6 mois et progressivement, afin de réduire le risque de maladie cœliaque).

    Les céréales infantiles : A partir de quel âge ?

    Pour introduire les céréales infantiles dans son alimentation, il faut que bébé ait 4 mois révolus.

    Concernant les quantités, dès 4 mois, il est possible d'ajouter 1 à 2 cuillerées à soupe de céréales infantiles sans gluten par jour avec du lait maternel ou du lait maternisé par exemple. Dès 6 mois, il est possible de mettre jusqu'à 3 cuillerées à soupe de céréales infantiles quotidiennement dans le biberon de lait de suite pour son petit-déjeuner.

    Elles peuvent donc faire partie de l'alimentation de bébé dès 4-6 mois comme les purées de légumes, de fruits et bien sûr, le lait (maternel ou formules infantiles).

    En grandissant, les tout-petits ont besoin d'un apport en énergie plus important, notamment quand ils commencent à se tenir assis ou à bouger. Les céréales infantiles peuvent l'aider à trouver les glucides nécessaires à ses nouveaux besoins et participent à son apprentissage du goût.

    Céréales Modilac sans gluten Picot Mes céréales saveur briochée Modilac céréales Nutrifibres

     

     

    Repas bébé, petits pots

    A partir de 4-5 mois, les premières purées de légumes et de fruits peuvent être proposées à bébé. C’est le début de la diversification alimentaire et l’introduction de nouveaux gouts, nouvelles saveurs et nouvelles textures. Mais comment être sûr, même si vous achetez vos fruits et légumes chez un producteur, biologique ou non, que ces aliments sont exempts de pesticides ? C’est pour cette raison que pour les bébés très jeunes (à partir de 4 mois) les petits pots vendus en pharmacie présentent toutes les garanties d’innocuité en termes de pesticides, nitrates et autres produits chimiques, du fait de la réglementation hyper stricte qui englobe leur mode de fabrication. Aussi pour le tout début de la diversification, des petits pots bébé prêts à l’emploi pourront être consommés.

    Les différents aliments seront introduits selon l’ordre et les recommandations du médecin ou du pédiatre en respectant l’indication de l’âge recommandé de l’enfant porté sur chaque petit pot.

    Hipp Mes premiers légumes offre diversification Babybio pomme vanille

     

     

    Et les biscuits ?

    Les biscuits peuvent aider bébé à apprécier les sensations que provoquent le fait de mâchouiller quelque chose et la découverte de l’utilité de leurs premières dents ! Les biscuits pour bébé vendus en pharmacie sont adaptés à l’enfant en bas âge et peuvent être donnés sous 3 conditions:

    -L’enfant se tient maintenant assis tout seul dans sa chaise bébé.

    -Il mange des plats avec petits morceaux.

    -Il sait manger du pain.

    Dans tous les cas, pour sa sécurité et quel que soit son éveil, c'est sous la surveillance d'un adulte et en position assise que bébé devra déguster ses biscuits. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

    Picot Mes 1ers boudoirs sans lait Picot biscuits bio

     

     

    Les conseils de pharmaciens
    sante (64)beaute (23)grossesse-bebe (16)minceur (8)
    •  SAV
      01 41 34 88 88

      du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

    •  Paiement
      sécurisé
    •  mise à disposition
      en 24h (moyenne)
    •  Origine controlée
      des produits
    •  Données de santé
      protégées à 100%