grossesse-bebe

Dents de bébé : comment soulager la poussée dentaire ?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

La période des premières dents de bébé est rarement un long fleuve tranquille et c’est une épreuve qui peut durer un peu, beaucoup…jusqu’à ce que enfin, victoire : la petite quenotte blanche tant attendue apparaisse en dehors de la gencive ! Si un bébé sur 2000 environ nait avec déjà 1 ou 2 dents c’est plutôt vers l’âge de 4 à 7 mois que la majorité des bébés voient leur première dent arriver. Cris, pleurs, les poussées dentaires ne sont pas une partie de plaisir, alors comment les soulager au mieux ?

poussée dentaire  et premières dents de bébé

Sommaire


Poussées dentaires : quel traitement ? Comment soulager ? 

Le plus souvent si quelques mesures simples suffisent pour soulager les symptômes de la poussée dentaire du nourrisson, attention cependant aux quelques gestes dangereux qui sont à éviter.

Des gestes simples qui soulagent ! 

Il suffit quelques fois de gestes simples des parents pour diminuer l’inconfort de la poussée dentaire pour un tout petit.

  • Réconfortez-le et rassurez-le doucement.
  • Essuyez le visage avec un linge humide propre et de l’eau thermale (Avene, La Roche Posay) afin de prévenir les irritations dues à la salive.
  • La gencive peut être frottée doucement avec un doigt parfaitement lavé ou un linge propre et humide mais surtout ne pas utiliser d’autres techniques (voir les gestes dangereux).
  • Un calmant local peut être appliqué avec un doigt bien propre, ces produits comme le sirop Delabarre® ou le Dolodent® ou les gels premières dents ont un effet calmant et légèrement anesthésiant mais c’est surtout le massage doux de ces produits et l’action massante principalement qui soulage le plus bébé. 
  • Un anneau de dentition peut être proposé à l’enfant. Bien le choisir conforme et homologué aux normes en vigueur. Cet anneau de dentition bien propre doit avoir été mis au frigo (surtout pas au congélateur car il serait alors trop froid et pourrait blesser l’enfant au lieu de le soulager). En avoir 2 est un plus car pendant que l’un sert à soulager les gencives, l’autre refroidit au réfrigérateur. L’enfant peut le mordiller. Choisir de préférence un anneau sans liquide afin que la partie qui le contient ne se brise pas lors des mordillements de bébé.
  • - Si bébé mange déjà des compotes ou des yaourts, lui donner ses aliments bien froids aide au soulagement.

 

Un anti-douleur pour soulager? 

Si l’enfant à plus de 3 mois, il est possible de lui donner :

  • - Du paracétamol sous forme de sirop ou de suppositoires mais toujours en respectant la posologie en fonction du poids de l’enfant : soit 15 mg/kg toutes les 6 heures.
  • - De l’ibuprofène en suspension buvable à raison de 20 mg/kg et par jour et donc 2 fois par jour à l’aide de la pipette doseuse.

 

ATTENTION : ne donner qu’un seul type de médicament pour soulager la douleur de la poussée dentaire et NE PAS DONNER D’IBUPROFENE dans le cas où il a la varicelle et si il présente des signes de déshydratation avec des diarrhées et des vomissements très importants.

L’aspirine ne doit JAMAIS être administrée chez l’enfant sans avis médical.

Si l’enfant à moins de 3 mois, ne lui donner QUE du paracétamol et en dose toujours adaptée à son poids.

Phytothérapie pour la poussée dentaire ? 

Oui c’est possible ! Puisque certaines plantes sont capables de soulager les douleurs dentaires comme :

  • Le safran qui est un sédatif nerveux car il contient de la picricrine et de l’huile essentielle riche en safranal et ce safran est retrouvé dans des sirops ou des gels commerciaux comme le gel Delabarre® ou le Pansoral® première dents.
  • La racine de guimauve peut être mâchonnée afin de décongestionner la gencive et calmer la douleur et la racine de réglisse ou de violette aussi à condition de les acheter en pharmacie et de ne jamais laisser l’enfant sans surveillance.
  • La carotte est aussi réputée pour favoriser le bon déroulement des poussées dentaires grâce à 2 actions, elle a une action calmante par machouillage de la carotte froide et elle a une action régulatrice du transit intestinal perturbé alors du bébé dans ces moments-là. ATTENTION pas avant 6 mois du fait de sa concentration en nitrates et SOUS HAUTE SURVEILLANCE du bébé bien installé dans un transat après 6 mois car risque d’étouffement avec de petits morceaux du légume.
  • La teinture mère de Calendula peut être utilisée diluée dans de l’eau car elle contient de l’alcool et son action est alors apaisante, antiseptique et anti inflammatoire ainsi qu’une action hydratante et adoucissante pour la gencive. 

 

Aromathérapie pour la poussée dentaire ? 

ATTENTION avec les huiles essentielles car beaucoup sont contre indiquées chez le jeune enfant : toujours demander conseil à votre pharmacien avant de les utiliser.

Pour soulager une poussée dentaire douloureuse de bébé il est possible d’utiliser 1 goutte d’huile essentielle de Camomille qui est anesthésiante et calme bébé dans 10 ml d’huile végétale. Prendre alors 3 gouttes de ce mélange et l’ajouter à un baume de massage première dent commercial  et masser les gencives de bébé 3 fois par jour. ATTENTION : éviter toute exposition même indirecte au soleil pendant 3 heures suivant cette application.

Ce qu’il ne faut pas faire pour soulager la poussée dentaire 

  • - Ne pas utiliser de produits non adaptés aux douleurs de poussées dentaires et surtout pas de gels purement anesthésiants car ils sont dangereux si bébé les avale car cela diminue alors le réflexe de déglutition permettant au bébé de manger ou de boire son eau et son lait correctement.
  • - Ne pas frotter la gencive avec un morceau de sucre, de pain, une cuillère qui agressent encore plus la gencive et risque de blesser bébé.
  • - Ne jamais percer la gencive pour aider la dent à sortir.
  • - Ne pas placer d’aspirine ou autre molécule antalgique directement sur la gencive.
  • - Ne pas frotter les gencives du bébé avec de l’alcool.
  • - Attention aux colliers d’ambre car en plus de leur efficacité plus que discutée un fort risque d’étrangement avec ces colliers existe et plus de 30 décès d’enfants selon l’Hôpital Necker leur sont imputables.
  • - Attention aussi aux excès de biscuits de dentition car ils ne soulagent pas vraiment mais surtout ils contiennent du sucre qui sitôt les dents sorties peut provoquer des caries.

 

Enfin pour finir, les poussées dentaires n’expliquent pas tout et si certains symptômes sont bien évocateurs de ces dernières, il est important de ne pas tout mettre sur le compte des dents. Il conviendra de rester très prudent en cas de fièvre et surtout de température supérieure à 38 °C et qui ne régresse pas en 48h. Une diarrhée avec de fortes selles liquides n’est pas non plus toujours liée aux poussées dentaires. Ces symptômes ne doivent pas être traités à la légère et en cas de doute consulter votre pédiatre ou médecin.

 

 

Pour aller plus loin . . .

Poussées dentaires : qu’est-ce que c’est ?   

Une poussée dentaire c’est tout simplement quand les premières dents dites primaires ou temporaires mais mieux connues sous le nom de "dents de lait" se mettent en place dans la bouche.

Les dents se forment à l’intérieur des os des mâchoires, elles  s’y déplacent progressivement pour en sortir, puis elles traversent la gencive avant d’apparaitre dans la bouche de l’enfant. Ces dents continuent leur progression jusqu’à ce que toute la couronne de dents soit visible. Seule la racine des dents reste alors dans l’os des mâchoires. C’est alors la fin de la poussée dentaire !

 

Poussées dentaires : à partir de quel âge ? 

Un bébé sur 2000 environ nait avec une ou 2 dents mais les 20 dents de lait se mettent en place le plus souvent entre 4 et 7 mois et elles sont toutes présentes en général avant les 3 ans de l’enfant !

Bien sûr il y a des exceptions et des variations dans les âges d’apparition et chaque enfant se développe à son rythme et si les dents de bébé apparaissent tardivement alors pas de panique cela ne veut pas dire qu’il y a un problème ! Enfin, le développement des dents étant héréditaire si vous avez eu vos dents très tôt ou très tard alors il y a de grandes chances que ce soit la même chose pour votre enfant. Les dents de lait ne tomberont que quand les dents définitives de l’enfant seront prêtes à sortir soit vers l’âge de 6 ans environ !

Les premiers dents de lait qui apparaissent sont en général les incisives centrales inférieures (dents de devant et du bas) et les autres sortent progressivement sans vraiment d’ordre établi. Si les dents de lait semblent espacées, il n’y a pas lieu de s’inquiéter puisque cela correspond au développement de la mâchoire et ces espaces seront occupés plus tard par les dents définitives plus volumineuses. Enfin, ces dents définitives apparaissent vers 5 ou 6 ans et jusqu’à l’âge de 12 ans et vers 18-20 ans pour les dernières dents appelées aussi "dents de sagesse". Ces poussées dentaires sont alors généralement moins spectaculaires que pour les bébés même si des douleurs liées à ces poussées peuvent être présentes.

 

Poussées dentaires : quelles sont les douleurs ? 

Les premiers signes qui sont souvent très évocateurs d’une poussée dentaire sont généralement une hyper salivation et beaucoup de douleurs ! Les douleurs sont dues aux mouvements des dents dans l’os de la mâchoire et/ou lors de leur passage à travers la gencive. 

Les signes les plus fréquents sont :

  • Une inflammation locale : les pommettes rouges, la gencive enflée avec quelques fois une modification de la couleur de la gencive : apparition d’une zone plus enflée et foncée, là où est supposée se faire la poussée dentaire. 
  • Une hyper salivation : elle est nécessaire car elle garde la bouche de l’enfant bien hydratée et protège la gencive lors de la poussée.
  • Un menton rouge et irrité dû à l’hyper salivation peut apparaitre.
  • Des troubles digestifs avec une diarrhée acide, aqueuse et un érythème fessier sont fréquents : on parle alors de fausse diarrhée car elle n’est pas due à un virus ou à une bactérie.
  • Une irritabilité : bébé est grognon et pleure facilement.
  • Un sommeil perturbé lié à la douleur, il est alors possible de relever légèrement la tête de lit pour soulager bébé.
  • Une perte d’appétit.
  • Une plus grande fragilité et sensibilité aux infections durant cette période (rhinopharyngites, otites, bronchites, fièvre…).

 

Cependant les signes des poussées dentaires sont variables d’un enfant à l’autre et même d’une dent à une autre.

ATTENTION si la poussée dentaire provoque des désagréments chez l’enfant : elle ne le rend pas malade et ne provoque pas de maladie en tant que telle et il faut bien avoir en mémoire que les poussées dentaires n’expliquent pas tout ! Il est donc recommandé d’être prudent quand l’enfant pleure ou semble mal en point car une poussée dentaire ne provoque pas de température supérieure à 38 et n’est pas accompagnée d’une dégradation de l’état général. Si les signes paraissent inhabituels ou avec une très grande importance, consultez votre médecin ou un chirurgien-dentiste.

 

Des pleurs, un sommeil perturbé, un bébé triste et grognon et la poussée dentaire devient une épreuve pour toute la famille ! Adoptez alors les gestes simples pour l’aider à franchir ce cap de sortie des petites dents et parlez-en avec votre pharmacien qui saura vous aider et vous guider pour soulager bébé et lui redonner toute sa sérénité.

 

 

Vos pharmaciens ont sélectionné pour vous 8 produits de parapharmacie indiqués pour soulager la poussée dentaire du nourrisson.

Sélection de produits pour soulager la poussée dentaire du nourrisson

Les conseils de pharmaciens
sante (64)beaute (23)grossesse-bebe (16)minceur (8)
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  mise à disposition
    en 24h (moyenne)
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%