Comment soigner le rhume ?

Sandrine Billaud, Docteur en pharmacie

Fatigue, toux, maux de tête, nez qui coule ou nez bouché… Pas de doute vous avez attrapé un gros rhume. Le rhume, ce mal d’hiver dont on se passerait bien, touche plusieurs millions de Français chaque année. Sandrine Billaud, docteur en Pharmacie, vous donne ses astuces pour se prémunir de ce mal d’hiver et en venir à bout.

Rhume (rhinopharyngite - rhinite)

Sommaire

 

Qu’est-ce que le rhume ?  

Le rhume, aussi appelé rhinopharyngite ou rhinite, est une maladie causée par un virus qui infecte les voies respiratoires supérieures en provoquant une inflammation au niveau des muqueuses nasales. Nous attrapons plus de rhume en hiver, non pas à cause du froid, mais des systèmes de chauffage. Ils rendent l’air plus sec et assèchent les muqueuses qui sont donc moins efficaces dans leur rôle de barrières protectrices contre les microbes.

Les rhumes surviennent lorsque vos défenses naturelles ne sont pas parvenues à barrer la route aux virus. Ainsi, sur une année les enfants sont en moyenne 3 fois plus enrhumés que les adultes car leur système immunitaire fragile est immature et en plein développement.

Vous l’avez bien compris le meilleur moyen d’éviter les microbes de l’hiver est de booster vos défenses naturelles. Voici quelques conseils à suivre pour se prémunir du rhume.

Comment éviter le rhume ?

 

La santé commence dans l’assiette :

Ayez une alimentation variée et riche en fruits et légumes. Plutôt que de craquer sur des aliments sucrés, certes réconfortants, mais qui réduisent la capacité des globules blancs à lutter contre le virus, préférez les alimentsriches en vitamine C (orange, kiwi, poivrons…). La vitamine C est reconnue pour renforcer le système immunitaire et possède des vertus anti-infectieuses.

Complétez votre assiette :

Si malgré le suivi d’une alimentation saine vous vous sentiez patraque, pensez à suivre unecure de compléments alimentaires avant et pendant l’hiver pour booster vos défenses naturelles. Prenez des compléments à base de minéraux, vitamine C, gelée royale, propolis

Le complément PhytoPrevent de Pileje est adéquat: il permet de renforcer le système imunitaire, et et protège aussi de nombreuses infections virales ou bactériennes.

 

Ne négligez pas votre sommeil :

Dormez suffisamment pour permettre à votre corps malade de récupérer et réparer ses cellules affaiblies par le rhume.

L’eau, c’est la vie :

Hydratez-vous ! L’eau permet le bon fonctionnement de l’organisme et en cas de maladie, elle permet de chasser les mauvaises toxines du corps. Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour,si vous ne raffolez pas d’eau, pensez au thé, à la soupe mais bannissez les sodas

Des mains saines :

Lavez-vous les mains à l’eau et au savon durant minimum 30 secondes ou, à défaut, utilisez des solutions hydro-alcooliques surtout avant de manger ou après avoir emprunté les transports en commun, un endroit où les microbes prolifèrent.

Assainissez votre air :

Aérez les pièces dans lesquelles vous passez du temps afin de renouveler l’air frais et sain. Quand cela n’est pas possible optez pour des sprays assainissant aux huiles essentielles.

Lire aussi le conseil : Comment soigner un rhume avec les huiles essentielles ? 

Si malgré toutes ces précautions, vous attrapiez un mauvais rhume, sachez que desmédicaments existent.

Comment soigner un rhume ?

Des médicaments existent pour soulager vos maux de tête, décongestionner les nez bouchés, et calmer les toux.

Les antibiotiques, ce n’est pas automatique :

Inutile donc de vous tourner vers les antibiotiques qui trainent dans votre armoire à pharmacie, ils seraient totalement inefficaces contre une infection virale comme le rhume. Les antibiotiques étant réservés aux maladies bactériennes. Rappelez-vous, les antibiotiques, ce n’est pas automatique et utilisés à tort ils perdent en efficacité pour combattre de futures maladies bactériennes.

Le traitement local : 

-Lavage nasal et humidification : une pulvérisation dans chaque narine, 2 à 3 fois par jour. Chez l’adulte comme chez l’enfant, le traitement local consiste à nettoyer les fosses nasales pour éliminer les secrétions accumulées. Plusieurs solutions pour cela : le sérum physiologique  pour éliminer les sécrétions nasales, mais il existe aussi des sprays à l’eau de mer simples ou enrichis en oligo éléments.
Parmi eux : des solutions isotoniques qui nettoient les narines et des solutions hypertoniques qui permettent de décongestionner le nez (elles sont réservées à l’adulte et à l’enfant de plus de 6 ans).
Enfin, certaines solutions contenant un fluidifiant facilitent le nettoyage des fosses nasales et d’autres sont indiquées pour le rhume des foins ou la rhinite allergique grâce aux éléments qu’elles contiennent.

-En cas de nez qui coule : Des gouttes antiseptiques ou des inhalateurs de poche aux huiles essentielles permettent d’avoir une action antiseptique au niveau des fosses nasales. Elles peuvent être utilisées pour améliorer la respiration et éviter les manifestations bronchiques.

-En cas de nez bouché : Le traitement sera alors constitué, en plus du lavage par de l’eau de mer, de gouttes nasales antiseptiques à action décongestionnantes et fluidifiantes. Elles ont souvent à base d’huiles essentielles pour permettre de faciliter la respiration et d’éviter les surinfections bronchiques. Les sprays nasaux aux huiles essentielles contiennent principalement des huiles essentielles de RavintsaraEucalyptus radiéNiaouli. Elles ont une action anti-infectieuse et permettent de stimuler l'immunité locale.

-En cas d’alternance nez qui coule/nez bouché (cas le plus fréquent) : Un lavage de nez est conseillé, puis des gouttes antiseptiques nasales mais aussi des inhalations permettent alors de traiter généralement les symptômes du rhume. Certaines gouttes ont des actions antiseptiques et d’autres sont à action antivirale locale.

-En cas de rhinite allergique ou rhume des foins : L’utilisation de spray pour le nez contenant des molécules anti allergiques permet de stopper rapidement les symptômes du rhume allergique au niveau du nez.

-Des baumes ou pommades respiratoires peuvent aussi être utilisés : Ces baumes sont composés d’huiles essentielles reconnues pour leurs vertus anti-infectieuses, antivirales, décongestionnantes, expectorantes et apaisantes. Certains sont également enrichis d’extraits biologiques de propolis, de guimauve et de plantain aux propriétés antiseptiques, purifiantes, adoucissantes et régénérantes. Ces baumes sont à appliquer 3 à 4 fois par jour sur le thorax et le haut du dos pendant 3 jours. Des formes bébé peuvent être utilisées à partir de 3 mois en massage doux sur le torse, le haut du dos et sur les voutes plantaires. 

Le traitement par voie générale :

-Les antihistaminiques : quand le nez coule beaucoup c’est l’association d’un antihistaminique de type H1 avec du paracétamol et de la vitamine C qui peut être conseillé.

-Les décongestionnants : quand le nez est bouché et qui peuvent contenir des molécules vasoconstrictrices.

Ces 2 catégories sont à demander à votre pharmacien car ils présentent tous des contre-indications et des précautions d’usage.

-Huiles essentielles : Des capsules, gélules et autres formes orales avec des mélanges d’huiles essentielles, adaptées et prêtes à l’emploi peuvent être proposées.

-Homéopathie : des mélanges homéopathiques sous formes de granules ou de comprimés à sucer luttent contre le rhume pour l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans.

-Phytothérapie : les plantes sont d’excellents remèdes contre le rhume avec notamment le thym comme antiseptique des voies aériennes mais aussi l’échinacée, booster de l’immunité ou encore l’eucalyptus qui fluidifie et qui a une action décongestionnante.

Des gestes simples au quotidien :

-Assainir l’atmosphère : outre le fait d’ouvrir ses fenêtres tous les jours pendant quelques minutes, des mélanges d’huiles essentielles en diffusion dans l’air ambiant permettent de purifier les pièces de vie et évitent la multiplication des microbes.

-Alimentation équilibrée, oligo-éléments, probiotiques et vitamines permettent également de prévenir l’apparition des rhumes.

-Utiliser des mouchoirs jetablesse laver les mains après chaque mouchage et utiliser si besoin une solution hydro alcoolique.

Enfin, n’oubliez pas que si les symptômes persistent, il est important de consulter votre médecin ou de demander conseil à votre pharmacien.

Rhume : des symptômes persistants ?

Consultez votre médecin si vous avez un méchant rhume, surtout s'il s'éternise et que vous notez les symptômes ci-dessous :

  • - Votre rhume persiste depuis plus de deux semaines
  • - Vous avez d’intenses douleurs aux oreilles.
  • - Vous avez un mal de gorge vous empêchant d’avaler convenablement depuis 5 jours ou plus.
  • - Vous ressentez une raideur dans le cou ou vos yeux deviennent sensibles à la lumière.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour passer un hiver sans tracas.

Fatigue, toux, maux de tête, nez qui coule ou nez bouché… Voici ce que vos pharmaciens en ligne vous proposent afin de lutter efficacement contre le rhume.

 

Sélection de traitements contre le rhume

 

Vos pharmaciens en ligne ont sélectionné pour vous 8 produits de parapharmacie indiqués dans le traitement des du rhume.

Les conseils de pharmaciens
sante (61)beaute (22)grossesse-bebe (15)minceur (7)
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  mise à disposition
    en 24h (moyenne)
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%