Que faire en cas d’intoxication ?

Sandrine Nail-Billaud, Pharmacien au centre antipoison d'Angers

Les intoxications liées à la prise de médicaments, à des allergies ou à l'ingestion de produits ménagers sont de plus en plus nombreuses. Une bonne raison de faire le point avec votre pharmacien conseil pour connaître le centre antipoison le plus proche de chez soi et son fonctionnement.

Centre antipoison

Sommaire

 

Médicaments, allergies, produits toxiques... 200 000 intoxications par an sont recensées en France, selon les chiffres publiés par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Si le médecin traitant est l'interlocuteur à privilégier en cas de problème, il est parfois nécessaire de s'adresser immédiatement à un centre antipoison.

Les centres antipoison 

Rattachés à des hôpitaux, ces établissements assurent un rôle d'information auprès du public et posent un diagnostic pour répondre à l'urgence de l'intoxication. Les informations sont principalement dispensées par téléphone. Ils travaillent tous en étroite collaboration avec le SAMU et les services d’urgences.

Sept jours sur sept et 24 heures sur 24, les médecins et les pharmaciens se relaient pour évaluer les risques à une exposition toxique et trouver le traitement adapté. Dans la plupart des cas, les appels font suite à des accidents domestiques comme des enfants ayant avalé de l'eau de javel, des personnes ayant consommé des champignons toxiques ou autres intoxication avec des drogues ou produits dopants.

Actuellement, 9 centres antipoison se répartissent sur le territoire :

- Angers : 02 41 48 21 21
- Bordeaux : 05 56 96 40 80
- Lille : 08 00 59 59 59 (numéro vert gratuit)
- Lyon : 04 72 11 69 11
- Marseille : 04 91 75 25 25
- Nancy : 03 83 32 36 36
- Paris : 01 40 05 48 48
- Strasbourg : 03 88 37 37 37
- Toulouse : 05 61 77 74 47

Carte centres antipoison France

En cas d'intoxication, le ministère de la Santé rappelle qu'il n'est pas nécessaire d'attendre que les symptômes de l'intoxication apparaissent pour agir et recommande d'appeler le centre antipoison le plus proche. En cas de détresse vitale, il est indispensable de contacter le SAMU.

Lors d'un appel au centre antipoison, certaines informations permettant au spécialiste d'évaluer le risque sont demandées telles que l'âge de la victime et son poids, le nom du produit à l'origine de l'intoxication, le nom et les coordonnées du fabricant mentionnés sur l'emballage, les circonstances de l'intoxication (accident, tentative de suicide, accident collectif) et les éventuels symptômes observés au moment de l'appel.

Quelle est la conduite à tenir en cas d’intoxication ?

- Après une ingestion : il ne faut rien boire et SURTOUT ne pas vomir, ni faire vomir.

- Après un contact cutané : enlevez les vêtements souillés et rincez abondamment la peau pendant 10 minutes sous l'eau du robinet.

- En cas de projection oculaire : rincez les yeux 10 minutes sous un filet d'eau tiède, paupières ouvertes.

- Après une inhalation : il est nécessaire de quitter la pièce et respirer à l'air libre. En cas d'émanation de gaz toxique ou irritant dans un espace fermé, aérez bien les locaux. S'il s'agit d'une pollution accidentelle massive, aérienne ou hydrique : suivez les instructions spécifiques diffusées par les autorités de santé et préfectorales.

Ce qu'il faut faire :

- Retrouver l’emballage du produit : il permet au centre antipoison de l’identifier avec certitude.
- Evaluer la quantité ingérée en comptant les produits manquants. Chez l’enfant surtout, vérifier si les produits manquants ne sont pas sur le sol, sous un meuble, dans ses poches…
- S’il est somnolent ou inconscient, coucher le personne intoxiquée sur le côté et le maintenir dans cette position.

Ce qu'il ne faut pas faire :

- Ne jamais tenter de faire vomir sans avis médical.
- Ne jamais laisser sur le dos un intoxiqué inconscient ou somnolent.
- Ne jamais donner à boire (même de l’eau) après ingestion d’un produit moussant.
- Ne jamais faire boire de lait. Le lait n’est pas un antidote.
- Ne jamais mettre un produit sur une brûlure chimique sans avis médical.
- Ne jamais mettre de produit dans les yeux sans avis médical.

Comment éviter une intoxication ? 

- Rangez les médicaments et tous les produits dangereux hors de la portée des enfants.
- Laissez toujours les produits dans leur emballage d’origine.
- Ne jamais transvaser des produits dans des bouteilles à usage alimentaire (bouteilles d’eau par exemple).
- Triez périodiquement la pharmacie familiale.
- Entretenez régulièrement les appareils à combustion (chauffe-eau, chaudière, chauffage d’appoint).
- Ne consommez ni les plantes, ni les champignons que vous ne connaissez pas.
- Rénovez avec prudence les peintures anciennes qui peuvent contenir du plomb (décapage thermique et ponceuses interdits).
-Ventilez les locaux de travail et ne bricolez pas en milieu clos non aéré.
-Respectez les consignes d’utilisation des produits industriels et agricoles.
-Signalez au centre antipoison, tout danger de pollution qui pourrait déclencher une enquête et faire prendre rapidement des mesures préventives.
-Informez votre médecin du travail des nouveaux produits auxquels vous êtes exposés, surtout en cas de grossesse.

Attention au plomb !

L’intoxication au plomb chez l’enfant est due principalement aux peintures anciennes écaillées des immeubles construits avant 1948. Si vous pensez qu’il y a des peintures au plomb chez vous, contactez le centre antipoison, il vous conseillera.

Un danger mortel évitable : le monoxyde de carbone (CO)

Le CO est un gaz inodore résultant d‘une mauvaise combustion. L’intoxication au CO donne des maux de tête, fait vomir et perdre connaissance.

Au moindre doute : 
- aérez et quittez les locaux puis appeler les pompiers et le centre antipoison.
- N’obstruez pas les dispositifs d’aération.
- Faites vérifier régulièrement vos installations de chauffage et d’eau chaude par un professionnel qualifié.

Les principales sources de CO sont : les chaudières, les chauffe-eau, les chauffages d’appoint, les moteurs thermiques (surtout s’ils fonctionnent en milieu clos).

Comment lire une étiquette ? 

Sur l’étiquette du produit figurent en général les principales indications concernant le produit. Il vous faudra donc donner au centre antipoison les informations suivantes :
- Nom commercial
- N° d’autorisation de mise sur le marché
- Coordonnées du fabricant
- Composition
- Mode d’emploi
- Précautions d’utilisation
- Risques du produit

Les centres Antipoison sont des centres d'information sur les risques toxiques de tous les produits existants, médicamenteux, industriels et naturels. Ils ont un rôle d'information auprès des professionnels de santé et du public et apportent une aide par téléphone au diagnostic, à la prise en charge et au traitement des intoxications. Aussi, mieux vaut téléphoner pour une intoxication bénigne que négliger une intoxication qui peut être grave !

Les conseils de pharmaciens
sante (64)beaute (23)grossesse-bebe (16)minceur (8)
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  mise à disposition
    en 24h (moyenne)
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%