La nouveauté en pharmacie pour un périnée musclé : INNOVO, le fitness du périnée !

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Si pour beaucoup, l’association périnée défaillant va de pair avec fuites urinaires, près de 70% des femmes qui en souffrent n’osent pas en parler avec leur médecin! Et pourtant, nombreuses sont les femmes (mais aussi les hommes) à souffrir d’un défaut de performance de ce muscle, car c’est au final 1 française sur 3 qui est ou sera concernée par les fuites urinaires au cours de sa vie.

Incontinence femme

Sommaire

Le périnée : qu’est-ce que c’est ? 

Le périnée peut se décrire comme un véritable hamac qui joue le rôle de soutien des organes situés en bas de l’abdomen. On parle aussi de plancher pelvien puisque c’est un ensemble de muscles qui sert à maintenir en place la vessie, l’utérus ou encore les intestins. Il contrôle également l’ouverture et la fermeture des sphincters génitaux, rectaux et vésicaux. Pendant longtemps sujet tabou, le périnée est pourtant mis en avant par différentes publications, livres et fabricants de protection urinaires. Pour autant, beaucoup de gens pensent encore qu’un périnée paresseux est l’apanage des femmes et des maisons de retraite. Et bien non. Chez les femmes de tout âge mais aussi chez les hommes, de nombreux facteurs de risque entravent le bon fonctionnement de ce muscle, véritable plancher pelvien de l’anatomie génitale, et génèrent des fuites urinaires.

Mais alors pourquoi le périnée devient-il moins performant ?

C’est dû tout simplement à sa position en bas du bassin. Il va subir différentes pressions tout au long de la vie avec le poids des organes et surtout chez la femme avec le poids de l’utérus lors de la grossesse. De plus, des pressions sous forme d’à-coups lui sont régulièrement imposées : sauts, course à pied, éternuements, toux, éclat de rire… Chez la femme jeune, le périnée est capable de résister à toutes ces pressions par un réflexe de contraction puissant mais au fil du temps quand les muscles se relâchent, le périnée devient plus vulnérable. Il n’est plus capable de se contracter suffisamment, les muscles sont affaiblis et la résistance aux pressions de la vessie diminue. C’est alors que le risque de fuite urinaire survient.

La solution ?

Le grand public est plus sensibilisé par des solutions qui masquent les symptômes tels que des protections absorbantes contre les fuites urinaires, alors qu’il s’agit surtout de traiter avant tout le problème à la base et de rééduquer ce muscle si particulier.

Renforcer ce muscle et donc le rééduquer devient une priorité pour résister aux pressions abdominales. Cependant, une fois rééduqués, les muscles du périnée auront besoin d’être entretenus pour continuer à jouer leur rôle de soutien. En effet, il arrive qu’au bout de quelques années, après les grossesses, la ménopause, voire une prise de poids importante ou un sport tel que la course à pied, le périnée ait besoin d’être remusclé à nouveau.

Comment se fait la rééducation du périnée ?

Des exercices, appelés exercices de Kegel, permettent de contracter le périnée mais il ne faut contracter que lui uniquement ! Ainsi, ces exercices sont assez difficiles à maitriser, puisque presque 50% des femmes ne savent pas contracter leur périnée sans engager aussi la contraction des muscles abdominaux, des adducteurs, des fessiers…

D’autres techniques comme l’utilisation des boules de geisha, des cônes vaginaux ou encore de la gymnastique périnéale ou la méthode Pilates adaptée au périnée, peuvent être utilisées, mais elles sont souvent contraignantes et ne donnent pas toujours les résultats attendus.

Une chance en France, nous sommes le seul pays où la rééducation du périnée est prise en charge par l’assurance maladie, ce que bien des pays voisins nous envient. En effet, en plus de ces exercices qui peuvent être réalisés au cours de la vie quotidienne, différentes techniques de rééducation peuvent être proposées.

La première solution peut être avec un kinésithérapeute ou une sage-femme spécialisée dans la rééducation du périnée. Ils aident à rééduquer le périnée, à le remuscler, mais aussi à prendre conscience de la place des différentes zones du périnée pour mieux le contrôler et le renforcer.

En effet, le périnée étant un groupe de muscles, il n’est pas toujours évident de savoir en contracter indépendamment chaque zone musculaire. Le professionnel de la rééducation périnéale peut donc pour cela, proposer plusieurs méthodes :

- Rééducation par rétroaction manuelle et verbale : le praticien fait une palpation manuelle pour repérer les zones des muscles du périnée affaiblies et à l’aide de consignes verbales guide la patiente. Il peut aussi s’aider d’images pour faciliter la visualisation et la contraction des muscles périnéaux.

- Rééducation par biofeedback : c’est un travail actif du patient par l’intermédiaire d’un appareil d’enregistrement relié à une sonde périnéale en position vaginale. Il s’agit de contracter les muscles du périnée et de tenir cette contraction le temps souhaité par le kinésithérapeute ou la sage-femme, puis de relâcher, et ainsi de suite. Les électrodes présentes sur la sonde périnéale permettent d’enregistrer les suites de contractions/relâchements et d’évaluer sur un écran le niveau de contraction atteint au fur et à mesure.

- Rééducation par électrostimulation : il s’agit d’un travail passif car c’est l’électro stimulateur qui va travailler pour vous. Relié à une sonde périnéale en position vaginale, l’électro stimulateur émet de très petites impulsions  électriques qui vont stimuler les nerfs des muscles du périnée par le biais des électrodes de la sonde périnéale. Cette méthode est tout à fait indolore et reste confortable pour le patient.

La deuxième solution peut consister en une rééducation périnéale à domicileen auto-traitement : c’est le même principe que celui de l’électrostimulation chez une sage-femme ou un kinésithérapeute, mais la différence est que vous pratiquez votre rééducation périnéale seule chez vous à l’aide de votre appareil d'électrostimulation. L’électro stimulateur est plus petit, plus simple d'utilisation, plus mobile, et moins développé que pour les professionnels. Il propose différents programmes de rééducation et l’intensité se règle de manière à sentir une impulsion électrique confortable pour la rééducation.

La nouveauté : l’électrostimulation externe sans sonde : INNOVO

INNOVO

C’est la nouveauté qui change enfin la rééducation du périnée : l’électrostimulation externe ! Enfin, une technique adaptée à toutes les femmes et avec beaucoup moins de contraintes (car pas de sonde vaginale) est dorénavant proposée. Il s’agit d’INNOVO™, appareil qui emprunte la technologie aux appareils d’électrostimulation utilisés notamment pour les sportifs à l’aide d’électrodes externes. Grâce à quatre électrodes placées sur des cuissières, il envoie des courants multidirectionnels qui vont permettre de tonifier l’ensemble des muscles du périnée sans passer par cette traumatisante sonde vaginale !

Actuellement, c’est le seul traitement d’auto-rééducation externe non douloureux, facile d’utilisation et qui fonctionne.

Comment ça marche ?

INNOVO™ se présente comme deux cuissières avec quatre électrodes qui vont venir se placer sur le haut du fessier, les cuisses et les adducteurs.

La première installation nécessite un petit peu de patience car il faut placer les électrodes au bon endroit en fonction de sa taille mais ensuite, une fois ce réglage effectué, les cuissières se mettent en place en quelques secondes et très facilement. Une fois les cuissières installées, c’est comme si vous portiez un cycliste et à vous les 30 minutes posée confortablement sur un canapé tout en faisant autre chose, voire même en étant debout; l’important étant de ne pas être en mouvement permanent.

La séance se pilote grâce à une télécommande qui permet de monter graduellement le niveau des stimulations. Au début, c’est comme une sensation de chatouillement jusqu’au niveau d’efficacité aux alentours de 70  environ. Vous ressentez ensuite votre périnée se contracter sans aucune douleur au fur et à mesure des séances, mais aussi (et c’est la bonne nouvelle !) vos adducteurs et vos fessiers.

 

 

Quels sont les plus d’INNOVO™ ?

- Ce n’est pas contraignant : on peut faire ses séances en s’occupant à autre chose.

- Ça marche, ça muscle et pas que le périnée car les fessiers travaillent aussi beaucoup !

- C’est un équipement à vie pour un périnée tonique durablement. En curatif, il est recommandé trois à cinq séances par semaine de 30 minutes pendant 12 semaines, puis une séance par semaine ensuite pour maintenir les résultats obtenus.

- Cet appareil est aussi indiqué dans beaucoup de troubles concernant les femmes qui ont des problèmes de rétrécissement du vagin ou béance du vagin, des infections vaginales, des douleurs périnéales pendant les rapports ou encore des incontinences doubles (urinaire et annale). Une vraie révolution pour la rééducation périnéale !

 

Pour toutes questions concernant l’appareil INNOVO™ ou la rééducation périnéale, n’hésitez pas, bien sûr, à interroger votre pharmacien conseil. Enfin, pour aller plus loin, le laboratoire INNOVO™ accompagne tous les utilisateurs au cours de leur traitement grâce à une application qui permet aux patients de suivre leur progression et de recevoir des conseils d’expert spécialisés en rééducation pelvienne et périnéale.

Appareil de rééducation périnée INNOVOÉlectrodes INNOVO

3 tailles sont disponibles (par tour de bassin) : 

- Taille S : 86 cm - 107 cm

- Taille M : 108 cm - 122 cm

- Taille L : 123 cm - 130 cm

Innovo mesure du bassin

Lire aussi : Incontinence urinaire : quelles en sont les causes ?

Les conseils de pharmaciens
sante (64)beaute (23)grossesse-bebe (16)minceur (8)
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  mise à disposition
    en 24h (moyenne)
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%