beaute

Pourquoi et comment se maquiller sous traitement de chimiothérapie ?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Les traitements contre le cancer entrainent des effets secondaires dont celui qui est le plus visible est bien évidemment la chute de cheveux mais aussi des dommages au niveau de la peau, des ongles. Le maquillage prend donc toute sa place pour aider à retrouver une bonne mine malgré les traitements.

conseil chimiotherapie maquillage

Sommaire


 

Pourquoi se maquiller ?

Les traitements peuvent entraîner une modification du teint et souvent une chute des cils et des sourcils. La fatigue peut provoquer des cernes et des cicatrices dues à la radiothérapie peuvent apparaitre. Un maquillage peut aider à retrouver une bonne mine, redessiner des cils et sourcils devenus plus rares à cause des traitements et un visage à l'aspect plus reposé.

 

Comment se maquiller ?

Le mot d’ordre restant est parcimonie ! Plus on veut cacher, plus on stigmatise, et les traits tirés risqueront de "ressortir".

Voici les bons produits à adopter :

  • Un fond de teint à l’acide hyaluronique pour encore plus d’hydratation. La couleur idéale sera celle qui se rapproche le plus de vos joues, au niveau des maxillaires.
  • Un anti-cerne, en préférant une teinte légèrement plus claire que celle du fond de teint.
  • Un mascara waterproof car les yeux larmoient souvent pendant une chimio. Privilégiez les petites brosses qui iront chercher vos petits cils qui sont en train de repousser. Mais le démaquillage d’un mascara Waterproof est parfois plus compliqué sauf pour la gamme Idunes présente sur Doctipharma.
  • - Pour les lèvres,n’abusez pas des sticks classiques qui, à force d’en appliquer risquent d’assécher la peau et donc de créer une dépendance. Utilisez des crèmes réparatrices et apaisantes spécialement conçus pour les lèvres (la gamme Cicaplast de La Roche-Posay par exemple).
  • - Pour les adeptes du rouge à lèvres, privilégiez les produits hydratants que l’on trouve en pharmacie. Côté couleur, préférez les teintes naturelles (beige, rose) plutôt que les « criardes » qui donnent mauvaise mine.
  • - Le blush, pour le geste beauté final. Choisissez plutôt une poudre minérale naturelle et dans des couleurs claires, rosées et bannissez les teintes sombres qui creusent les joues.

 

Si l'on a du mal à se maquiller soi-même, il existe dans certains hôpitaux des consultations spécialisées. En effet, il peut y avoir besoin de redessiner les cils et les sourcils pour restructurer son visage, pour cela il suffit de demander un conseil aux esthéticiennes qui sont généralement présentes dans tous les centres de prise en charge.

Attention, éviter d'utiliser des faux cilsou faux sourcils car la colle peut entraîner des irritations.

    

 

 

Comment masquer boutons et cicatrices ?

La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent donner des boutons et des cicatrices. L’indispensable de sa trousse à maquillage ? Un pinceau correcteur pour peau claire ou mate (comme le Toleriane de La Roche-Posay). La texture couvrante de ces pinceaux correcteurs s’adapte à tous types de peaux et permet de gommer les imperfections.

Pour les boutons, appliquez-le en forme de croix et tapotez le produit au centre pour l’étendre. Attention de ne pas mettre la crème en forme de rond, cela risque d’accentuer l’impression de volume du bouton.

Enfin, pour des cicatrices horizontales, appliquez le pinceau correcteur sous forme de hachures verticales de manière à "casser" l’étendue de la cicatrice et faire le geste inverse pour les verticales.

 

 

 

Pourquoi protéger les ongles ?

 

Les traitements abîment les ongles, qui se déshydratent. Ils deviennent cassants, striés et peuvent parfois se décolorer, être douloureux ou même tomber. Fragilisés, ils ne poussent pas aussi vite que d’habitude. Il est primordial de prendre soin de vos ongles dès les premiers jours de traitement pour empêcher la chute de vos ongles. Il faudra également continuer même quelques mois après la fin des traitements pour favoriser leur repousse harmonieuse!

 

Comment les protéger ?

Pour les protéger, appliquez des bases fortifiantes à base de silicium (comme le silicium vernis fortifiant protecteur de La Roche-Posay ou d’Eye Care). Ces vernis sont les seuls à être très fortement recommandés pendant et après les traitements car ils protègent et renforcent la résistance des ongles.

Pendant toute votre chimiothérapie, coupez vos ongles courts, ils se casseront moins facilement. Évitez de couper vos cuticules qui deviennent alors trop sèches et douloureuses, repoussez-les doucement.

N’oubliez pas de porter des gants quand vous effectuez vos travaux ménagers et votre jardinage. Evitez également tout contact prolongé dans l’eau avec des détergents pour minimiser les risques d’infection. Pour plus de simplicité, portez des petits gants tout fins en latex, vous les oublierez très vite.

Enfin, évitez absolument de vous faire poser de faux ongles qui deviendraient un nid de bactéries provocant de potentielles infections. Pour retirer le vernis, utilisez les dissolvants sans acétone qui est un solvant trop agressif. S’ils sont tombés, hydratez la base de votre ongle chaque jour avec une crème de soin mains et ongles pour faciliter la repousse.

 

Et si on n’aime pas le vernis ?

Pour celles qui ne veulent pas mettre de vernis ou pour les hommes il existe des vernis opaques ou transparents sans couleur qui permettent de protéger efficacement les ongles car la protection doit être tous les jours et jusqu’à 6 mois après la dernière cure de chimiothérapie.

 

 

Les conseils de pharmaciens
sante (83)beaute (27)grossesse-bebe (17)minceur (8)
*
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%