sante

Que faire contre les crampes?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Qui n’a jamais ressenti une crampe lors d’un effort musculaire ou même durant la nuit? Cette douleur qui est souvent d’apparition brutale au niveau des mollets, des cuisses ou encore des orteils? Non? Alors vous appartenez aux chanceux qui ne connaissent pas les crampes! Car les crampes, bien qu’elles soient la plupart du temps bénignes, peuvent s’avérer être très gênantes quand elles se produisent de manière répétée. Découvrez les solutions de votre pharmacien conseil pour les prévenir et les soulager.

Conseil Crampes que faire

Sommaire


 

Les crampes : qu’est-ce que c’est ?

Les crampes sont des contractions musculaires involontaires, soudaines et douloureuses. Elles peuvent survenir au repos ou durant un effort musculaire. Le muscle semble contracté à la palpation, sa sollicitation augmente les douleurs ressenties et le patient est souvent soulagé par l’étirement du muscle incriminé. La plupart du temps les douleurs disparaissent à l’arrêt de la stimulation du muscle. Si la contraction se prolonge on parle alors de tétanie.

 

Les crampes : les causes ?

Les crampes sont rencontrées plus fréquemment chez les femmes enceintes, les sportifs et les personnes âgées.

Pendant la grossesse, les crampes sont très fréquentes surtout au cours des derniers mois et leur cause est mal connue même si elles semblent liées à des carences en calcium et/ou en magnésium.

Les crampes peuvent apparaitre à la suite d’un effort physique important, un manque d’échauffement, un déficit d’hydratation et d’oligo-éléments (calcium, magnésium, potassium), un problème de posture (chaussures inadaptées par exemple), une surcharge de toxines dans le corps (notamment pour les crampes nocturnes) ou encore une mauvaise circulation sanguine…

Au moment du déclenchement de la crampe, lorsque le muscle se contracte, des échanges de sels minéraux se produisent et il suffit d’une perturbation de ces échanges mais aussi une accumulation d’acide lactique et de toxines qui rigidifient le muscle et la crampe apparait alors.

Autant chez le sportif l’apparition des crampes peut s’expliquer par la sollicitation très importante des muscles dans un contexte de froid ou de chaleur et de manque d’hydratation, autant chez les personnes âgées ce sont surtout les déficits d’apports qui sont incriminés : hydratation moins importante et alimentation moins riche et diversifiée. Cela peut entrainer un manque de sels minéraux, notamment potassium, calcium et magnésium.

Enfin certains médicaments peuvent favoriser la survenue de crampes comme des laxatifs, des diurétiques ou encore des médicaments contre l’hypertension artérielle ou le cholestérol. Des pathologies comme la sclérose en plaque, le diabète, des varices, des problèmes de circulation veineuse ou encore la spasmophilie peuvent également provoquer l’apparition de crampes.

 

Comment prévenir les crampes ?

Pour éviter la douleur vive d’une crampe, mieux vaut l’anticiper par des mesures simples. Il est donc préférable d’éviter le froid qui diminue la circulation sanguine et prive le muscle d’oxygène, les efforts trop intenses, la chaleur humide qui peut entrainer une déshydratation et les excitants comme le thé, le café ou l’alcool.

D’un point de vue alimentaire, pour prévenir les crampes :

  • - Consommer suffisamment de glucides avant l’effort mais aussi pendant si l’effort physique est très long sans oublier une ration de récupération après l’effort.
  • - Adopter une alimentation équilibrée et variée afin d’éviter toutes carences en vitamines et minéraux. Pour le potassium qui joue un rôle important dans la transmission de l’influx nerveux, il se trouve dans les aliments tels que les légumes secs, les lentilles, les épinards.
  • - Le déficit en magnésium est souvent incriminé dans les crampes et pour le combler, consommez des céréales, légumes verts, du poisson par exemple. Rertrouvez notre article sur le magnésium
  • - S’hydrater suffisamment avec au moins 1.5 litres d’eau par jour, choisir de préférence une eau riche en magnésium et surtout s’hydrater beaucoup après un effort sportif intense.
  • - Ne pas consommer trop de thé ou café surtout avant l’effort, la caféine pouvant favoriser l’apparition de crampes.
  • - Eviter l’alcool qui entraine une déshydratation favorise aussi les crampes.
  • - Faire une activité physique régulière afin de faciliter la circulation sanguine et pour les sportifs faire un échauffement musculaire progressif avant l’effort et de très légers étirements en douceur après l’effort et sans à coup.
  • - Relever le bas du lit en y glissant un coussin afin de favoriser le retour veineux et boire suffisamment d’eau avant de se coucher surtout en cas de crampes nocturnes.

 

 

Quels traitements pour les crampes ?

Il n’existe pas vraiment de traitement spécifique pour les crampes. Le soulagement passe souvent par un phénomène d’étirement du muscle et en le détendant. Lors d’une crampe au niveau du mollet par exemple, effectuer une flexion du pied en tirant lentement les orteils vers l’avant de la jambe.

La chaleur permet également de détendre les muscles et d’apaiser la douleur soit avec une douche chaude soit en poursuivant l’application locale de chaleur par des patchs ou des compresses chauffantes.

Si la crampe est violente ou récidivante, le recours à certains médicaments comme des myorelaxants, de la vitamine B12 ou encore de la quinine (médicaments uniquement sur avis médical) peut être envisagé.

La passiflore, l’arnica, le baume du tigre ou encore des huiles essentielles peuvent être utilisés en massage doux et aident à soulager les crampes. Les gels de massage prêt à l’emploi et à base d’huiles essentielles sont souvent très efficaces dans le soulagement des crampes.

Si les crampes sont dues à une maladie identifiée, c’est en prenant en charge celle-ci que la diminution de l’apparition des crampes se produira.

Un traitement homéopathique préventif et curatif peut également être proposé :

Pour prévenir : le traitement de fond est Cuprum metallicum 15CH et Magnesia phosphorica 7CH : 5 granules de chaque matin et soir pendant au moins 3 mois.

Au moment de la crampe : prendre 5 granules de Cuprum metallicum 5CH toutes les 10 minutes la première heure puis 5 granules 3 fois par jour pendant 2 ou 3 jours.

Alors bien sur au-delà des produits en pharmacie, existent un certain nombre de « trucs de grand-mère » sans preuve scientifique mais pas de risque cependant à les tester :

  • - Manger du miel pour l’apport en potassium ou une cure de banane et de chocolat pour le magnésium.
  • - Bien respirer en gonflant à fond ses poumons 7 à 8 secondes et relâcher en expirant pendant 7 à 8 secondes pour bien relâcher les muscles.
  • - Boire une décoction d’écorce de Canneberge (ou encore Cranberry).

 

 Cranberry (Canneberge) Bio - Super Diet

 

  • - Mettre un morceau de vrai savon de Marseille au fond du lit !! Une hypothèse serait que le savon de Marseille étant élaboré à base de potasse, il y aurait un échange d’ions potassium avec la peau.

 

 Savon de marseille naturel - Laino

 

  • - Mettre un aimant sous son matelas…

Enfin n’oubliez pas qu’en cas de contractures musculaires chroniques récidivantes ou suite à un traumatisme ou accident, il est impératif de prendre l’avis de son médecin. Des crampes qui apparaissent en période de canicule ou de fortes chaleurs et qui durent plus d’une heure doivent faire l’objet d’une consultation médicale très rapide car elles peuvent être le signe d’un besoin de réhydratation en urgence. Enfin pour toute question ou conseil n’hésitez pas, bien sûr, à demander à votre pharmacien.

 

 

 

 

Les conseils de pharmaciens
sante (83)beaute (27)grossesse-bebe (17)minceur (8)
*
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%