Stress : que faire contre le stress ? Comment le gérer au mieux ?

Sandrine Billaud, Docteur en pharmacie

Le stress ? Un état d’alerte naturel pour répondre ponctuellement à une situation de danger ? Mais oui ! Car si dans certains cas, notre cœur bat plus vite, on se sent oppressé, si la gorge est serrée et bien c’est naturel : le corps réagit de manière à oxygéner le cerveau et les muscles en priorité pour mieux réfléchir et lutter ! Un nœud au ventre ? C’est le ralentissement du système digestif pour donner la priorité aux fonctions les plus urgentes. Les pupilles se dilatent ? C’est pour rapidement trouver une issue. Ainsi ces réactions naturelles ne sont pas le fruit du hasard… Mais c’est quand le stress devient chronique, que l’organisme est perdu alors… que faire ? 

Stress : comment le gérer ?

Sommaire

 

Le stress : qu’est-ce que c’est ?

Bien comprendre l’action du stress, c’est déjà le maitriser ! Le stress fut découvert sous le nom de syndrome général d’adaptation : ce qui se passe quand l’organisme monopolise ses ressources pour dominer la situation ou la fuir.

En effet, on a tendance à l’oublier mais les réactions de stress sont normales et utiles ! On sait par exemple que le niveau de performance au moment d’une action est meilleur lorsqu’il y a une certaine dose de stress car celle-ci permet de provoquer une plus grande motivation, de mieux juger les paramètres de la situation, de s’y adapter et de se préparer en circonstance. Un très grand nombre de personnes aiment cette excitation liée au stress et la recherche (dans le domaine de la compétition par exemple) mais chez d’autres les réactions de stress sont si intenses et si durables, même dans les situations courantes que cela nuit à leur fonctionnement social et professionnel. De plus, chez certains, le système nerveux tarde à enclencher l’indispensable réaction de détente, nécessaire après la disparition de l’agent du stress !

On peut décomposer le stress en 3 phases : alarme, résistance et épuisement.

Duant la phase d’alarme l’organisme sécrète plus d’adrénaline, la mémoire, la réflexion, la vigilance sont améliorées, les pupilles se dilatent pour augmenter l’acuité visuelle et toutes les fonctions de l’organisme sont mobilisées pour pouvoir répondre de manière adaptée à la source du stress, du danger.

Si le stress persiste, l’organisme rentre en résistance et essaie de monopoliser d’autres ressources pour trouver un nouvel équilibre en présence de ce stress. Ainsi l’organisme va secréter d’autres molécules : endorphines (apaisantes), cortisol, dopamine ou sérotonine. A ce stade le stress est encore un agent stimulant bénéfique pour l’organisme lui permettant de réagir à des situations pouvant le mettre en danger.

En cas de persistance prolongée du stimulus stressant, l’organisme devient alors incapable de faire face et c’est la phase d’épuisement par la perte des réserves énergétiques. Les défenses immunitaires diminuent, rendant alors le corps sensible aux agressions extérieures et un état de tension excessive s’installe générant alors de la fatigue, de l’irritabilité voire même un état dépressif.

Du stress au stress chronique : les signes d’alerte

Quand le stress se prolonge, les défenses immunitaires sont bien souvent dépassées et insuffisantes et cet épuisement déclenche et accélère l’évolution de certains troubles qui peuvent être différents selon les personnes :

 

  • - Problèmes gastro intestinaux: brulures d’estomac, ulcères, ballonnements, douleurs abdominales
  • - Tensions musculaires: lombalgies, douleurs cervicales ou  au niveau des épaules
  • - Maladies de peau: eczéma, psoriasis, dermite séborrhéiques, acné, zona, poussées d’herpes, chute de cheveux…

Mais, attention : toutes ces manifestations citées peuvent être aussi le signe d’autres maladies, il conviendra donc de consulter son médecin qui pourra faire le lien entre symptômes et stress.

Stress chronique et stress aigu : quelles différences ?

Si le stress chronique existe, qu’est ce alors que le stress aigu ? Le stress aigu provoque des symptômes très intenses au point de nuire temporairement aux occupations normales. Ce problème peut se manifester après un évènement traumatisant (mort d’un proche, accident, perte financière…) ou dans l’expectative d’un évènement déstabilisant (examen, entretien, etc…). Par définition ce stress aigu est temporaire et provoque des malaises passagers mais qui peuvent se répéter avec une certaine fréquence en fonction des circonstances de vie !

Le stress chronique est lui un état permanent pour lequel des situations à risque sont bien identifiées telles que :

  • - Une personnalité anxieuse qui est alors très sensible aux agents de stress.
  • - Une situation difficile et persistante dans le temps qui ne peut être modifiée ou résolue : emploi précaire, situation financière, harcèlement d’un supérieur, maladie, relation avec les enfants, au sein du couple etc…
  • - Le cumul de plusieurs situations génératrices de stress qui se chevauchent dans le temps.

 

Comment éviter le stress chronique ?

Quelques conseils peuvent être appliqués pour éviter cette situation de stress chronique :

  • - Alimentation :
  • Elle joue un rôle primordial puisque un stress excessif peut faire grossir ou maigrir et elle a toute sa place en prévention dans la maitrise du stress chronique. En effet, l’énergie nécessaire à l’organisme pour faire face au stress est apportée par les sucres lents (féculents) qui ont également un effet sédatif. D’autre part pour contrecarrer le stress grâce à la synthèse de neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine, le GABA, des nutriments apportés par l’alimentation sont nécessaires avec en particulier : le magnésium (céréales complètes, les œufs, le chocolat, les légumes verts, fruits secs ou encore par des apports complémentaires sous forme pharmaceutique). Enfin, les vitamines du groupe B, le zinc, la vitamine C et les acides gras type oméga-3 sont nécessaires pour favoriser la transmission de l’influx nerveux et lutter efficacement contre le stress.
  • Il existe des compléments alimentaires qui aident l'organisme à s'adapter au stress et à mieux le gérer: ils contribuent à l'équilibre nerveux et au bien-être.

 

 

  •  
  • - L’hygiène de vie :
  • Activité sportive relaxante (yoga, marche, gymnastique, vélo), sommeil de qualité avec un nombre d’heure de sommeil qui doit être régulier. Pas de tabac, ni d’alcool qui sont excitants.  Bain chaud aux huiles essentielles. Ecouter de la musique…
  •  
  • - La communication :
  • Parler des situations de stress rencontrées permet de limiter la tension nerveuse en évitant de s’isoler. Dans le cas d’un stress post traumatique, il est recommandé de parler de l’événement traumatisant pour libérer l’angoisse et prévenir les séquelles psychologiques.

 

Comment combattre le stress chronique ?

Pour enrayer une crise d’angoisse, le contrôle de sa respiration est d’une grande aide : inspirer par le nez lentement en gonflant le ventre et expirer une dizaine de fois à faire au long de la journée. Se détendre en essayant de dédramatiser, ne pas rester seul si possible. En pharmacie, des sprays à base de produits naturels sont disponibles  (Rescue® spray, Urgences spray®) en pulvérisation sous la langue pour faciliter une détente immédiate et gérer une crise d’angoisse.

Les traitements médicamenteux de l’anxiété et du stress.

  •  Sans ordonnance : le magnésium et les compléments alimentaires.
  •  
  • - Le magnésium intervient dans le fonctionnement neuromusculaire et son déficit peut provoquer : nervosité, irritabilité, fatigabilité, crampes musculaires, difficultés d’endormissement, problème de concentration. Il faut savoir que les besoins en magnésium varient avec l’âge, le sexe et augmentent beaucoup pendant la grossesse mais plusieurs études ont montré que 77% des femmes et 72% des hommes en France ont des apports en magnésium insuffisants. Les besoins moyens en magnésium sous forme de compléments sont de 300mg par jour. Associé à la vitamine B6 relaxante et réequilibrante, le magnésium est aussi mieux assimilé par l’organisme. Au-delà de cette dose de 300mg/jour, un effet laxatif est possible. Les cures doivent être faites durant au moins 3 mois et sont renouvelables dans l’année : demander conseil à votre pharmacien.
  •  
  • - Les oméga-3 permettent de maintenir un équilibre émotionnel au quotidien grâce à leur action sur la mémoire, la concentration et les facilités d’apprentissage ce qui conférerait une bonne santé mentale.
  •  
  • - L’apha-casozepine : c’est un décapeptide obtenu par hydrolyse de la caséine qui a une affinité pour les récepteurs GABA et qui apporterait ainsi une diminution notable du stress pour la dose de 150mg/jour pour un adulte.
  •  
  • - Le tryptophane est un acide aminé dit essentiel que l’organisme ne peut synthétiser seul et qui doit donc être apporté par l’alimentation. C’est le précurseur de la sérotonine, le messager chimique de la bonne humeur qui permet les transmissions d’un neurone à l’autre et donc prévient les manifestations de stress et les variations d’humeur. L’alimentation ne couvre pas en général tous les besoins en tryptophane et un complément peut être apporté au quotidien.

 

  •  Sur prescription : les médicaments antistress et anxiété.
  •  
  • - Les benzodiazépines sont des médicaments sur prescription médicale qui sont anxiolytiques, hypnotiques, anti convulsivants et myorelaxants. Attention : leur abus entraine une tolérance, une accoutumance et donc un besoin d’augmenter les doses et une dépendance. Consulter votre médecin.
  •  
  • - Les autres anxiolytiques et anti dépresseurs : de nombreuses molécules uniquement sur prescription existent avec des fonctions anxiolytiques et/ou antidépresseurs et qui représentent le traitement de fond de l’anxiété et du stress. La prescription d’un type de molécule est décidée par le médecin  après analyse avec le patient des symptômes, de la fréquence et de la gravité de l’impact du stress sur sa vie quotidienne.
  •  
  • - Les béta bloquants ne sont indiqués que si le stress a des répercutions et des conséquences cardiovasculaire (tachycardie, hypertension..). Là encore, c’est uniquement sur prescription du médecin que ce traitement est envisagé.

 

Il conviendra bien sûr de consulter son médecin en cas de persistance importante des troubles et en cas de stress accompagné de grande tristesse, d’idées noires et/ou de perte d’intérêt pouvant traduire alors un état dépressif.

Soigner l’anxiété et le stress : les traitements en homéopathie.

En homéopathie, des solutions antistress existent avec des nombreux médicaments adaptés à tous : Passiflora composé en granules (3 granules 3 fois par jour), Sédatif PC® (en comprimés à sucer 4 à 5 fois par jour), Zenalia® pour le trac juste avant un examen ou un entretien, Calmodren® en granules (3 granules 3 fois par jour)…

Pour des traitements homéopathiques adaptés à chacun, il conviendra de consulter son médecin homéopathe afin d’établir précisément le terrain de chaque individu et d’adapter alors les souches et posologies homéopathiques à utiliser.

Parmi ces traitements spécifiques il est possible de citer

  • - Ignatia 9CH : 3 granules 2 fois par jour en cas de boule dans la gorge, agitation physique et verbale
  • - Argentum nitricum 9CH
  • - Gelsemium 9CH
  • - Pulsatilla 9CH
  • - Aconit 9CH en cas de terreur importante
  • - Phosphorus 9CH
  • - Sepia 9CH

 

Dans tous les cas, demander conseil à votre pharmacien pour les indications et les posologies à utiliser.

Soigner l’anxiété et le stress : les traitements en phytothérapie.

En phytothérapie, une aide très importante peut être donnée pour lutter contre le stress et l’anxiété, cependant par précaution il conviendra de ne pas utiliser la phytothérapie pendant la grossesse et l’allaitement et un avis médical est nécessaire en cas d’association à d’autres sédatifs. Parmi les plantes les plus utilisées dans les symptômes de stress on retrouve :

  • - La Passiflore
  • - la Valériane
  • - Aubépine
  • - l’Eschscholtzia (Pavot de Californie)
  • - la Ballote
  • - la Lavande
  • - la Mélisse
  • - la Rhodiola…

Certaines sont indiquées dans le cas de somatisation avec palpitations cardiaques :

  • - Aubépine
  • - Passiflore
  • - Eschscholtzia

 

Et d’autres en cas de signes digestifs associés : Lavande, Mélisse…
Demander conseil à votre pharmacien.

Soigner l’anxiété et le stress : les traitements en aromathérapie.

ATTENTION : Les huiles essentielles sont contre indiquées pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans. Dans tous les cas demander conseil à son pharmacien avant l’utilisation des huiles essentielles.

Pour que des huiles essentielles soient relaxantes, elles doivent contenir des molécules qui sont des ions négatifs, pour cela ce sont des huiles riches en linalol (comme l’Huile Essentielle de Lavande officinale ou de Petit grain bigaradier) ou des huiles essentielles contenant des esters comme l’Huile Essentielle de Camomille Romaine.

Citons aussi comme huiles essentielles antistress : -

  • - l’Huile Essentielle de Marjolaine
  • - l’Huile Essentielle d’Ylang ylang.

 

Des formules d’huiles essentielles prêtes à l’emploi existent sous forme de bains relaxants, d’huiles de massage, de spray relaxant, de composition pour diffusion ou encore de roller ou capsules à avaler. Dans tous les cas, demander conseil à cotre pharmacien pour l’usage de ces huiles essentielles.

Alors si le stress aigu est un surprenant état d’alerte et une réaction naturelle pour répondre à une situation de danger, le stress chronique peut conduire lui à un empoisonnement de l’existence. La signification du mot « stress » : tension mécanique ! Alors, effectivement, si la gestion du stress passe d’abord par des techniques de détente et de relaxation, un certain nombre de solutions peuvent vous être proposées en pharmacie. Et quand les beaux jours commencent à disparaitre et que la morosité météorologique influe sur le moral, dites non au stress et demandez alors conseil à votre pharmacien.

 

Sélection de produits pour lutter contre le stress

 

Vos pharmaciens ont sélectionné pour vous 7 produits de parapharmacie indiqué dans le traitement du stress.

Les conseils de pharmaciens
sante (64)beaute (23)grossesse-bebe (16)minceur (8)
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  mise à disposition
    en 24h (moyenne)
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%