sante

Troubles de l’érection, impuissance : causes et traitements

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Les troubles de l'érection perturbent la vie sexuelle de nombreux hommes et de leurs partenaires. Quand faut-il consulter un médecin si la rigidité semble insuffisante et comment en juger ? Quand peut-on parler de troubles de l’érection ? Et si troubles il y a, quelles peuvent en être les causes et quels seront alors les traitements adaptés ? Beaucoup de questions… mais des réponses existent !

Impuissance : les causes et traitements des troubles de l'érection.

Sommaire


 

Troubles de l’érection : quels sont les traitements ?   

 

Quand consulter le médecin ?   

Avant de consulter son médecin, il est important de faire la différence entre panne sexuelle occasionnelle et un trouble persistant de l’érection. En effet, tous les hommes connaissent des pannes sexuelles transitoires et ponctuelles lorsqu’ils sont stressés ou fatigués. Quand on avance en âge, le délai d’apparition d’une érection satisfaisante peut être augmenté et ces changements sont normaux à partir de la cinquantaine.

Il faut donc consulter :

  • -    Si les troubles de l’érection durent depuis plus de 3 mois.
  • -    Si les problèmes rencontrés engendrent une souffrance, qu’elle soit physique ou psychologique.

 

Il peut être intimidant d’aborder cette question avec son médecin. Il est donc conseillé de consulter un médecin avec lequel vous parlez facilement ! Les médecins ont l’habitude d’aborder ce sujet et connaissent la difficulté des hommes à évoquer leurs troubles. Les sont des motifs très fréquents de consultation. Il arrive que le médecin consulté ne se sente pas apte à traiter un dysfonctionnement érectile, auquel cas il enverra le patient chez un confrère et restera alors informé du suivi thérapeutique.

Consulter seul ?

La première consultation peut se faire seul mais il est conseillé ensuite que la partenaire soit associée car son implication et son soutien sont des éléments très importants pour un résultat positif durable.

Que prescrit le médecin ?   

C’est un traitement par voie orale qui est généralement proposé en première intention, on retrouve :

  • - le sildénafil
  • - le vardenafil
  • - le tadalafil

 

bois bandé vitalité et puissance chronoerect  biocatalyst performance masculine

 

 

Ces trois molécules agissent sur le relâchement des muscles lisses des corps caverneux et de ce fait augmentent le flux sanguin artériel à l’origine de l’érection. Ces traitements sont des facilitateurs d’érection et ils ne sont efficaces que si ils ont associés à une stimulation sexuelle (préliminaires, caresses…). 

ATTENTION : ces traitements présentent tous des contre-indications importantes et des interactions avec d’autres médicaments (comme les dérivés nitrés par exemple) qui peuvent être graves. Ils sont également contre indiqués avec la consommation de jus de pamplemousse et d’autres médicaments utilisés de manière ponctuelle. Parlez-en à un médecin ou à un pharmacien. 

Leur utilisation peut se faire sur du court terme (quelques semaines) pour un souci transitoire, jusqu’au retour d’une confiance en soi et notamment pour les hommes restés longtemps seuls et sans relations qui ont besoin d’être en confiance lors de la rencontre d’une nouvelle partenaire (prise en charge médicamenteuse pour un problème psychologique).

L’utilisation peut aussi être sur du long terme pour les hommes ayant une pathologie vasculaire avérée (diabète, hypertension, gros fumeurs..), mais également en fonction du critère de l’âge du patient.

Un traitement hormonal peut être proposé si un bilan biologique a montré une baisse de testostérone associée à des signes cliniques tels que de la fatigue et une augmentation importante de la graisse abdominale. La testostérone peut aider à retrouver un désir sexuel et augmente également la force musculaire. Ce traitement n’est que temporaire et doit être surveillé par des dosages de testostérone dans le sang.

Le traitement par voie locale peut être proposé et notamment les injections dans les corps caverneux du pénis de substances permettant d’avoir très rapidement une érection de bonne qualité (et même en l’absence de stimulation sexuelle). Ils ne sont délivrés que sur ordonnance médicale et sont remboursés lorsque les troubles de l’érection sont liées à une atteinte physique grave et bien définie (suite à un cancer de la prostate et une prostatectomie, une paraplégie ou tétraplégie, la sclérose en plaque par exemple…).

Le médecin peut également prescrire ces injections dans le cas de contre-indications ou d’échec au traitement par voie orale.

Ce traitement fait souvent peur de par son mode d’administration mais la piqure n’est pas douloureuse et le médecin accompagne son patient aussi longtemps que nécessaire pour bien lui montrer et lui expliquer comment faire. Cette injection est grandement facilitée par l’utilisation de stylo auto injecteur : après reconstitution du produit il suffit d’enlever le bouchon protecteur de l’aiguille et de le poser sur la peau pour que l’injection se fasse automatiquement.

Enfin en dernier recours, la pose d’une prothèse pénienne par chirurgie palliatrice peut être proposée aux patients chez lesquels les traitements médicaux sont inefficaces ou mal adaptés à leur situation médicale.

Il est important que le patient soit acteur de sa décision, notamment dans le choix de l’implant, et bien informé des risques de l’opération.  Les indications les plus fréquentes pour la pose d’une prothèse pénienne sont les troubles cardiovasculaires et le diabète pour des patients chez qui les traitements médicamenteux sont inefficaces. Il n’y a pas de limite d’âge pour la pose d’une prothèse, mais il est clair que cette option de traitement doit se faire de manière concertée entre le patient, son/sa partenaire et une équipe médicale expérimentée.

Les 3 types de prothèses doivent lui être présentés :

  • Les prothèses semi rigides
  • Les prothèses gonflables 2 pièces ou 3 pièces avec une pompe permettant de remplir les cylindres intra caverneux avec du sérum physiologique. Les meilleurs résultats étant obtenus avec les prothèses 3 pièces grâce à la présence d’un réservoir du liquide physiologique contenu derrière la vessie.

 

Le choix de la prothèse est effectué en fonction des antécédents médicaux, de la demande du patient (esthétique, fréquence d’utilisation) et de sa dextérité. Pour des personnes souffrant d’arthrose sévère ou d’obésité un  implant semi-rigide pourra être conseillé. Il est particulièrement important que le patient et son/sa partenaire soient bien informés de l’opération et des risques de l’opération. L’opération de pose dure environ une heure et les complications sont celles inhérentes à toutes opérations chirurgicales mais le taux de satisfaction des patients en ayant bénéficié est très élevé, de l’ordre de 90 à 98%.

Dans les autres traitements, pour les dysfonctionnements érectiles il peut être proposé au patient l’utilisation d’un vacuum qui est une pompe à dépression. Un cylindre est placé sur le pénis et crée une dépression qui fait affluer le sang dans le pénis et pour obliger le sang à rester dans les corps caverneux on met en place un anneau qui serre la base du pénis, anneau qui est retiré à la fin du rapport et il ne doit pas être laissé en place plus de 30 minutes. C’est un traitement mécanique sans aucun médicament et qui est très efficace mais ne peut être proposé qu’à des patients sélectionnés.

Enfin, les problèmes érectiles ont souvent une origine physique et psychologique c’est pourquoi il sera conseillé de combiner prise de médicaments et entretiens avec un sexothérapeute en présence de la partenaire, afin de traiter au mieux une dysfonction érectile.

 

Troubles de l’érection : comment prévenir ?   

 

Les troubles de l’érection sont souvent réversibles et en général tout rentre assez vite dans l’ordre avec ces quelques conseils simples :

Ne pas dramatiser : Ces problèmes sont courant  et une solution est trouvée dans la majorité des cas. Il ne pas se focaliser sur la situation, car l’anxiété peut aggraver le problème. Il faut consulter si les troubles persistent.

Améliorer son hygiène de vie :

  • - Avoir une alimentation équilibrée en limitant la consommation des produits gras, salés, sucrés.
  • - Avoir une activité physique régulière.
  • Pas d’abus d’alcool, car il peut perturber l’érection pendant plusieurs heures et l’alcoolisme chronique peut endommager les nerfs et être responsable alors de problèmes d’érection persistants.
  • - Pas de tabac car il peut obstruer les artères du pénis. L’arrêt du tabac suffit parfois à résoudre les problèmes d’érection.
  • - Perdre du poids en cas d’obésité et de surpoids.

 

Ces mesures simples contribuent également à faire baisser le taux de cholestérol et sont particulièrement indiquées en cas de diabète ou d’hypertension artérielle.

Enfin, les consultations spécialisées et les thérapies de couples sont aussi conseillées en mesures préventives mais également associées à un traitement. Alors pour que les troubles de l’érection ne soient pas une fatalité, n’hésitez pas à aborder le sujet avec un professionnel de santé avec lequel vous vous sentirez à l’aise : médecin ou pharmacien qui saura alors vous conseiller et vous orienter. Si les causes des troubles de l’érection sont souvent multiples et interdépendantes, des solutions existent !

Pour aller plus loin . . .

 

Troubles de l’érection : qu’est-ce que c’est ? 

Lors d’une érection, le pénis devient rigide parce qu’il se remplit de sang. En effet, sous l’effet d’une stimulation, les muscles de la base du pénis se relâchent et laissent le sang entrer dans ce qui est appelé les corps caverneux : ce sont deux cylindres qui parcourent toute la longueur du pénis. Ces corps caverneux sont formés  d’une coque souple mais très résistante leur permettant de se redresser et de devenir très rigides : c’est l’érection

Mais malheureusement, de nombreuses causes peuvent enrayer ce mécanisme. On parle alors de troubles de l’érection dont la définition est une diminution durable de la qualité des érections,  c’est-à-dire une incapacité à obtenir ou à maintenir une érection suffisante pour avoir une relation sexuelle satisfaisante. Toutefois, même en cas de troubles de l’érection, il est possible de ressentir du désir, d’avoir un orgasme et d’éjaculer. On ne parle de problèmes d’érection que

  • - Lorsque les problèmes d’érection durent depuis plus de 3 mois.
  • - Lorsqu’ils se répètent à chaque relation sexuelle.

 

En effet, il faut différencier ces troubles d’une éventuelle panne temporaire : ce phénomène étant tout à fait banal, il ne doit pas être considéré comme un trouble.

Les problèmes d’érection peuvent survenir à tout âge, mais ils sont beaucoup plus fréquents à partir de 50 ans. Plus de 3 millions d’hommes en France souffriraient d’un problème d’érection avec 1 à 9% de personnes touchées entre 18 et 39 ans, jusqu’à 30% de 40 à 59 ans, 40% de 60 à 69 ans et de 50 à 75% de personnes atteintes au-delà de 70 ans. La survenue des troubles de l’érection est également plus fréquente chez les fumeurs, les personnes consommant de l’alcool et/ ou les personnes présentant un surpoids important.

La prise en charge de ces troubles en France, est très insuffisante. Il peut être intimidant d’aborder cette question pendant une consultation, mais les médecins ont l’habitude d’aborder ce sujet, les troubles de l’érection étant un motif très fréquent de consultation.

Quelle différence entre troubles de l’érection, priapisme et éjaculation précoce ?

Le priapisme n’est pas un trouble de l’érection : il s’agit d’une érection douloureuse, durant plus de deux heures et qui survient en dehors de toute stimulation sexuelle et n’aboutit pas à une éjaculation. L’éjaculation précoce est une émission de sperme survenant au tout début de la pénétration, voire même avant celle-ci. Comme les troubles de l’érection, ces dysfonctionnements sont considérés comme perturbant la vie sexuelle.

Afin de mieux comprendre les causes des troubles de l’érection, rappelons que l’érection se déroule en plusieurs étapes et dépend de plusieurs paramètres : 

  • - L’excitation sexuelle liée à l’état psychologique et aux mécanismes hormonaux qui influencent la libido.
  •  
  • - Le désir sexuel : une stimulation est transmise du cerveau au pénis par l’intermédiaire du système nerveux.
  •  
  • - L’afflux de sang dans le pénis si le système nerveux et sanguin fonctionnent bien ce qui permet l’érection.
  •  
  • - L’érection peut également être spontanée (sans aucune stimulation) lorsqu’elle survient la nuit, en relation avec les cycles de sommeil paradoxal ou le matin au réveil.

 

Troubles de l’érection : quelles sont les causes ? 

Il est souvent très difficile de déterminer une cause unique à un trouble de l’érection car on distingue en général trois causes principales :

  • - Une affection physique.
  • - Des problèmes d’ordre psychologiques.
  • - La prise de certains médicaments.

 

Les facteurs physiques   

Parmi les principaux facteurs physiques qui engendrent des troubles de l’érection on trouve :

  • - Les anomalies portant sur les vaisseaux sanguins provoquées par l’hypertension artérielle (40% des troubles de la fonction érectile), le diabète, un taux de cholestérol trop élevé et le tabac.
  •  
  • Les plaques d’athérome qui en se déposant sur les parois des artères irrigant le pénis peuvent provoquer un rétrécissement des artères et empêcher alors le sang de circuler correctement pour aboutir à une réelle érection.
  •  
  • Le surpoids et l’obésité.
  •  
  • - Les anomalies portant sur le système nerveux (et donc sur le bon fonctionnement) des nerfs telles que:
  • l’alcoolisme, la maladie de parkinson, la sclérose en plaque, l’épilepsie, un accident vasculaire cérébral ou encore une atteinte de la moelle épinière.
  •  
  • - L’insuffisance rénale :
  • 40% des hommes atteints d’insuffisance rénale ont une dysfonction érectile.
  •  
  • Des anomalies hormonales :
  • taux d’hormones masculines trop faibles.
  •  
  • Des anomalies secondaires liées à des causes traumatiques :
  • fracture du bassin associée à des traumatismes de l’urètre, traumatismes de la moelle épinière mais également microtraumatismes du périnée notamment chez les cyclistes professionnels sont autant de raisons à un dysfonctionnement.

 

Ces troubles de l’érection ayant une origine physique concernent surtout les hommes de plus de 50 ans. Ces dysfonctionnements sont généralement d’apparition progressive sur plusieurs années et non pas brutalement.

La chirurgie liée au cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est le cancer le plus diagnostiqué chez l’homme et l’intervention la plus pratiquée. La prostatectomie totale a en général pour conséquence une disparition (temporaire) des érections. Les chirurgiens pratiquent très souvent une ablation large pour ne pas risquer de laisser des tissus cancéreux et comme les nerfs érecteurs sont très proches de la prostate, ils sont souvent abimés. Quand cela est possible, ces nerfs sont laissés en place, ce qui permet de retrouver des érections dans un délai inférieur à 1 an mais en général, il n’est pas rare qu’il faille attendre deux ans pour retrouver une qualité d’érection satisfaisante.

Autres chirurgies ?

La chirurgie de la vessie, du rectum et les interventions de chirurgie vasculaire abdominale sont aussi habituellement des causes de dysfonctionnement érectile.

Tabac, alcool, drogues ?

La plupart des hommes ayant des troubles de l’érection sont ou ont été fumeurs. En effet, le tabac aggrave l’hypertension et le dépôt des plaques d’athérome, tout en favorisant la fuite veineuse, c’est-à-dire une incapacité des veines du pénis à retenir le sang.

L’alcool, s’il peut servir dans un premier temps comme désinhibant, a une action très néfaste sur la commande de l’érection puisque il est responsable d’une baisse de testostérone. On note le même effet pour des drogues et notamment pour le cannabis.

Les problèmes d’ordre psychologiques   

Les problèmes d’ordre psychologique sont plutôt retrouvés chez les hommes de moins de 40 ans et ils surviennent généralement de façon brutale à la différence des problèmes d’ordre physique mais ils peuvent y être associés et donc majorer encore plus les troubles de l’érection.

Parmi ces problèmes psychologiques on retrouve :  

  • Le stress et l’anxiété.
  • - La crainte de ne pas être performant, de décevoir sa partenaire.
  • - La pression sociale et médiatique est forte, imposant aux hommes (comme aux femmes !!) d’être performants dans tous les domaines et notamment dans celui de la sexualité : c’est la principale cause psychologique des troubles de l’érection.
  • La dépression.
  • - Des problèmes relationnels : grande timidité, inhibition.
  • Une identité sexuelle compliquée et/ ou une homosexualité refoulée.
  • Des difficultés rencontrées lors de précédentes relations et/ou des antécédents de traumatisme ou violence sexuelle
  • - La baisse du désirchez un des deux partenaires dans un couple usé qui « ne fonctionne plus ».

 

Comment déterminer l’origine des troubles de l’érection : 

  • - Si aucune érection n’est plus possible ou que la perte des érections a été progressive, les troubles sont probablement liés à une affection physique.
  • - Lorsque des érections surviennent encore spontanément la nuit, le matin ou pendant la masturbation, les problèmes sont souvent d’origine psychologique.

 

Les causes médicamenteuses

Un certain nombre de médicaments sont connus comme pouvant provoquer des troubles de l’érection et notamment des médicaments prescrits dans le cadre du traitement : 

  • -    De l’hypertension,
  • -    De l’anxiété,
  • -    Du diabète,
  • -    Des crises d’épilepsie,
  • -    Des ulcères gastriques.

 

Finalement, faites la différence entre le fait de soigner une pathologie et le besoin d'avoir une vie sexuelle satisfaisante

Sélection de stimulants contre les troubles de l'érection

 

Vos pharmaciens ont sélectionné pour vous 8 produits de parapharmacie indiqués dans le traitement des troubles de l'érection.

Les conseils de pharmaciens
sante (64)beaute (23)grossesse-bebe (16)minceur (8)
  •  SAV
    01 41 34 88 88

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  mise à disposition
    en 24h (moyenne)
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%