beaute

Comment bien choisir son autobronzant ?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Le soleil à longueur de temps ? Ah non ! Car c’est bien sur l’ennemi numéro 1 de la peau ! Pour autant hors de question d’avoir le teint blafard au quotidien. On a donc trouvé l’alternative aux rayons UV : les autobronzants et surtout les autobronzants dernière génération ! En version spray, crème, huile, l’autobronzant est le meilleur allié d’une peau dorée sans danger.

Femme bronzée autobronzant

Sommaire


 

Mais quel autobronzant choisir ? Quelle texture privilégier pour les jambes et un visage parfaitement halés. Focus de votre pharmacien conseil sur ces autobronzants qui nous donnent une mine à faire pâlir les (vrais) vacanciers !

 

Je choisis en fonction de ma peau

 

Alors autant le dire de suite et sans détour, un autobronzant mat sur une peau très claire, ça ne matche pas, c’est un peu comme mettre du ketchup sur du riz blanc ! En effet, la règle N°1 c’est de choisir un autobronzant adapté à sa carnation. Pour cela il suffit de regarder la quantité de la molécule de DHA (DiHydroxyAcétone) qui est un principe actif naturel (pas de panique avec plus de 40 ans de recul, la DHA n’est absolument pas nocive puisqu’elle réagit en surface avec les acides aminés de la peau pour brunir le teint et ne pénètre pas dans les couches profondes de l’épiderme, contrairement aux rayons UV).

Un autre composant autobronzant existe également dans certains produits : il s’agit de l’érytrulose qui lui réagit de la même manière avec la formation de pigments bruns à la surface de la peau. Encore une fois, la DHA et l’érytrulose sont des sucres naturels et non absorbés par l’organisme, ils sont donc sans aucun danger pour la santé.

Plus un autobronzant est riche en DHA, plus il donne une teinte foncée. Les produits contiennent en général entre 1 à 8% de DHA et les peaux claires devront donc privilégier des produits qui affichent entre 1 et 3% et de préférence des autobronzants progressifs afin de contrôler le hâle final.

Pour les peaux mates un taux de 5% de DHA est idéal et les produits les plus riches en DHA seront destinés à entretenir son hâle quand on est déjà très bronzé(e).

Enfin, pour les peaux sensibles, il existe des produits sans parfum ce qui limite les risques d’allergies.

Pour avoir une bonne mine instantanée, les autobronzants classiques offrent un résultat rapide (environ 3h après l’application) et une tenue de 5 à 7 jours.

En cas de crainte du fameux teint orange (lié à une trop forte concentration de DHA sur une peau trop claire) et pour les personnes pressées, il est possible d’opter pour un maquillage effet soleil, sous forme de poudre ou de crème teintée, le hâle apparait instantanément et peut être retiré par un simple démaquillage.

Pour les peaux grasses et mixtes : on optera pour une forme d’autobronzant matifiant comme un gel. Pour les peaux sèches et déshydratées, un autobronzant sous forme de crème ou mousse, ou encore de lait sera conseillé.

4180,20320,2305,74180,

 

Je choisis en fonction de la présentation de l’autobronzant

 

Les autobronzants se déclinent maintenant sous de nombreuses formes :

  • - Les lingettes : extra comme solution nomade qui ne laisse ni trace ni tache et à glisser dans son sac ou sa valise.
  • - Le spray autobronzant : il permet de délivrer une faible quantité du produit. La pénétration est rapide et le produit ne colle pas. Il s’agit de vaporiser le produit et de le lisser avec la paume de la main sans le frotter pour ne pas l’éliminer.
  • - Le gel autobronzant : la texture est en général fraiche et dépourvue de corps gras. Elle pénètre et sèche rapidement mais la forme gel est plutôt à déconseiller aux peaux sèches car cela risque de dessécher la peau. Le gel s’applique avec la paume de ma main en massant jusqu’à pénétration complète.
  • - La mousse auto-bronzante : elle est en général fondante et très agréable à appliquer. Elle sèche vite et ne colle pas et elle est adaptée aux peaux sèches car elle permet une bonne hydratation de la peau. Faire mousser le produit directement sur la peau permet d’avoir une meilleure pénétration et une répartition plus homogène du produit.

 

1741,38560,24470,10062,72862,

 

Je choisis pour le visage ou pour le corps

 

La forme spray est à réserver au corps, ou alors on pulvérise l’autobronzant dans les mains pour appliquer ensuite sur le visage. La forme lait est adaptée au corps alors que les formes crème et gel sont idéales pour le visage en faisant tout de même bien attention aux yeux et au contour des yeux.

 

Je prépare ma peau et je fais les bons gestes pour appliquer un auto bronzant

 

Pour éviter toute mauvaise surprise mieux vaut préparer correctement sa peau avant. En effet, l’autobronzant réagit beaucoup plus sur de la peau morte et sur de la corne que sur la peau normale. Aussi spontanément, l’autobronzant va avoir tendance à aller se localiser au niveau des genoux, des mains, des pieds et des différents plis de la peau. Pour éviter cet effet, il est conseillé de bien laver sa peau avant l’application mais surtout de l’exfolier pour enlever toutes les cellules mortes et l’hydrater pour que le déclenchement du hâle se fasse de façon uniforme et que cela ne soit pas terne.

Puis on applique l’autobronzant en renouvelant jusqu’à la coloration de la peau souhaitée.

Il n’y a bien sûr aucune contre-indication à utiliser un autobronzant toute l’année sauf que MISE EN GARDE IMPORTANTE : une peau auto-bronzée n’est pas protégée contre les rayons UV du soleil. Il faudra donc impérativement appliquer une protection solaire de fort indice lors d’une exposition aux UV du soleil. Les peaux naturellement bronzées doivent également se protéger avec une protection solaire même si elles sont un peu plus résistentes aux UV qu'une peau auto-bronzée ! 

Pour l’application, bien se laver les mains avant et surtout après l’application, et ne pas trop insister en autobronzant sur les zones sèches de la peau. Il est conseillé de commencer par le bas du corps (ou du visage) et de remonter l’autobronzant vers le haut en étirant le produit.

Enfin, pour choisir votre autobronzant, le premier critère sera sans aucun doute le feeling que l’on a avec une marque pharmaceutique mais aussi la molécule autobronzante possédant une odeur, c’est donc aussi la texture et le parfum qui vous feront probablement choisir aussi tel ou tel autobronzant. Dans tous les cas n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, il saura vous renseigner pour choisir le meilleur produit adapté à votre peau.

 

1358,2037,7653,1364,

 

Et si je préfère un autobronzant en complément alimentaire ?

 

Pas envie de risquer l’effet carotte sur votre peau avec un produit à usage local ? Dans ce cas les compléments alimentaire par voie orale sont faits pour vous !

Ils peuvent donc permettre de donner eux aussi un joli hale naturel aux teints pales et sans s’exposer au soleil

Ces compléments alimentaires bronzage stimulent la production de mélanine responsable de la coloration de la peau et sont souvent à base de beta carotène et de vitamine E anti oxydant.

Ce que ces gélules contiennent :

  • des pigments naturels : Il s'agit en général de caroténoïdes, des pigments synthétisés par les végétaux. Ce sont eux qui donnent leur couleur vive aux fruits et aux légumes tels que la carotte, le poivron rouge ou la tomate. Sous forme de compléments bien dosés (10 mg de pigments par gélule), et associés judicieusement, ils procurent une jolie coloration à la peau, surtout lorsqu'ils sont naturels, comme le lycopène, la lutéine, etc... Et dès que l'on arrête la cure, ils sont éliminés par l'organisme.
  • des actifs hydratants : On retrouve le plus souvent des huiles d'origine végétale comme l'onagre ou la noisette, qui contiennent des acides gras essentiels. Ils garantissent la souplesse de la peau, préservent son éclat et maintiennent le bronzage artificiel obtenu grâce aux pigments.
  • des antis oxydants : Ils sont là pour protéger l'épiderme des radicaux libres : vitamines C et E, sélénium, zinc...

 

A surveiller dans ces compléments alimentaires : Le beta carotène  car c'est un pigment qui appartient à la famille des caroténoïdes. Pris sur une longue période (plusieurs mois d'affilée), et en quantité importante (au moins 20 mg/jour), le bêta-carotène peut augmenter le risque de cancer du poumon et notamment chez des gens ayant des facteurs prédisposant comme le tabagisme. Heureusement aucun des compléments alimentaires vendus en pharmacie n’atteint cette dose critique.

Il faut prévoir de les prendre entre 15 jours et 3 semaines avant une exposition au soleil et surtout de ne pas oublier de protéger sa peau avec une crème solaire de fort indice car comme avec les autobronzants à application locale ces compléments ne protègent pas la peau des coups de soleil. Il est possible d'en prendre toute l'année, mais mieux vaut faire une cure de 3 mois, en respectant la dose indiquée, et arrêter ensuite.

 

18789,19088,5212,

 

Dans tous les cas n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, il saura vous renseigner pour choisir le meilleur produit adapté à votre peau.

 

 

Les conseils de pharmaciens
sante (94)beaute (30)grossesse-bebe (16)minceur (9)
  •  SAV
    01 87 15 52 50

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%