sante

La sciatique : comment la soigner, comment la prévenir ?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

La douleur liée à la sciatique peut-être très handicapante. Pour l’éviter, apprenez les bons gestes au quotidien et suivez les conseils de votre pharmacien pour soulager la douleur.

Névralgie sciatique, lombosciatique ou plus communément sciatique : ces termes désignent une douleur lombaire avec une irradiation le long du nerf sciatique, de la fesse jusqu’au pied, en passant par la jambe. Fréquente, la sciatique concerne environ 5 à 10% des personnes ayant des problèmes de dos.

La sciatique : comment la soigner, comment la prévenir ?

Sommaire


 

La hernie discale, principale cause

La plus souvent la douleur de névralgie sciatique est due à la compression par une hernie discale qui est une saillie anormale du disque intervertébral et qui comprime la racine du nerf sciatique entre les deux vertèbres lombaires L4 et L5 ou entre la dernière vertèbre lombaire L5 et la première du sacrum S1.

Un effort physique, une mauvaise posture en particulier pendant la grossesse, un faux mouvement ou le port d’une charge lourde peuvent précipiter cette hernie. Les autres causes (fracture, infection, tumeur) sont quant à elles beaucoup plus rares.

 

Symptômes unilatéraux

La douleur, lancinante et intense, est le plus souvent localisée d’un seul côté de la jambe. Elle est variable en fonction de la racine nerveuse atteinte :

  • Si la racine L5 est touchée, la douleur passe derrière la cuisse, sur le côté externe de la jambe, le dessus du pied et le gros orteil.
  • Si la racine S1 est touchée, la douleur est située derrière la cuisse et se prolonge au niveau du mollet, du talon, de la plante et du bord externe du pied.

L’aspect de la jambe est normal et la douleur est amplifiée en position assise à l’effort mais soulagé en position allongée. Généralement ces symptômes disparaissent au bout de quelques semaines chez la plupart des personnes, mais il peut y avoir des sciatiques chroniques et récidivantes.

 

Chaleur, activité et antalgiques

Le traitement consiste à calmer la douleur : mieux vaut donc vite consulter car la plupart des médicaments ne sont délivrés que sur ordonnance. On a recours pour calmer la douleur à des médicaments antalgiques (paracétamol, codéine, tramadol), à des anti inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène) ou à des relaxants musculaires.

Les huiles essentielles en massages doux peuvent aussi soulager une douleur : allongé sur le côté non douloureux, épaules, hanches et tête alignés, jambes repliées en chien de fusil, avec si possible un coussin entre les genoux, il est possible de se faire masser le dos puis les lombaires et de descendre sur le trajet douloureux avec un mélange : 1 cuillère à café d’huile de massage à l’arnica dans laquelle sont diluées les huiles essentielles anti douleur : girofle, gaulthérie, eucalyptus citronné, 1 goutte de chaque pour un massage à faire plusieurs fois par jours pendant plusieurs jours.

Attention : les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez l’enfant de moins de 12 ans, chez les femmes enceintes et allaitantes et sont à utiliser avec précaution sur les terrains allergiques.

 

          

 

La chaleur détend les musculatures contractées. D’un pull supplémentaire aux bains et enveloppements chaud en passant par des coussins chauffants, tous les moyens sont utiles et permettent de soulager la douleur. Les patchs chauffants portés sous les vêtements diffusent de la chaleur en continu pendant environ 8 heures. Enfin l’électrothérapie avec des patchs très simples à poser a également fait ses preuves dans le soulagement de la douleur liée à la sciatique.

 

  

 

Le repos total n’est pas recommandé car la poursuite des activités est au contraire souhaitable, en fonction du niveau de la douleur.

Des infiltrations de corticoïdes peuvent être réalisées en cas de sciatique chronique résistant aux médicaments et des séances de kinésithérapie prescrites, une fois la douleur aigue passée.

La chirurgie est proposée pour des sciatiques avec des douleurs résistantes plus de 3 mois aux autres traitements.

Enfin rappelez-vous que la sciatique ne doit pas être confondue  avec un mal de dos comme une lombalgie car celle-ci reste généralement localisée à la partie basse du dos ou de la région lombaire et pour toute question n’hésitez pas à interroger votre médecin ou votre pharmacien.

Sélection de produits pour la sciatique

Les conseils de pharmaciens
sante (86)beaute (28)grossesse-bebe (16)minceur (7)
  •  SAV
    01 87 15 52 50

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%