sante

L’anémie (ou les anémies) : comment la prévenir, comment la traiter ?

Sandrine Nail-Billaud, Docteur en pharmacie

Pâleur, fatigue, manque d’enthousiasme ou d’énergie, maux de tête, essoufflement, vertiges, perte de libido, incapacité à se concentrer… et si vous souffriez d’anémie ? Les enfants, les femmes et les seniors sont les plus touchés dans la population pour le risque d’anémie. Pourquoi ?

homme ayant mal à la tête

Sommaire


Pourquoi est-on anémié ?

Les enfants avec une alimentation peu riche en fer (ou vivant dans des conditions précaires et notamment en présence de peinture au plomb ce qui peut créer une maladie appelée le saturnisme. Cette maladie provoque une destruction des globules rouges.)

Les femmes sont les plus touchées à cause des règles chaque mois et notamment celles sous stérilet cuivre car elles ont des pertes sanguines plus importantes. La vigilance est importante également au moment de la puberté et de la grossesse de manière à bien privilégier les apports alimentaires.

Attention également aux saignements réguliers du nez, des gencives qui à la longue si non traités, peuvent provoqués une anémie.

Chez les seniors ce sont les microhémorragies digestives, les œsophagites ou encore de simples micro érosions liées à la prise de médicaments (anti inflammatoires, aspirine, anti coagulants) qui sont les causes les plus fréquentes d’anémie. Leurs apports alimentaires sont parfois aussi insuffisants et responsables de carences en fer, vitamines B12 et vitamine B9. De plus les traitements au long cours anti ulcère peuvent créer une carence en vitamine B12.

Comment traiter l’anémie ?

Alors soyons clairs de suite, le traitement dépend du type d’anémie. Le traitement est donc différent pour chaque type d’anémie et un traitement indiqué pour un type d’anémie peut être contre indiqué pour un autre type d’anémie.

D’où l’intérêt du diagnostic et du bilan biologique avant de commencer tout traitement.

Un kit de diagnostic pour le manque de fer, à réaliser soit même, est disponible en pharmacie :

43519,

Généralement une anémie par carence en fer se traite par la prise de fer sous forme de compléments alimentaire si l’alimentation ne suffit pas à combler les carences ou si les carences sont chroniques par exemple en cas de règles abondantes.

5364,80632,30830,18712,9799,18626,18623,

 

Prévention de l’anémie

La prévention passe avant tout par l’assiette car on peut prévenir l’anémie par des apports en protéines, en fer, en acide folique et en vitamine B12.

Les aliments riches en fer : viande et abats c’est celui qui est le mieux absorbé par l’organisme mais on trouve également du fer dans des aliments végétaux même si il n’est absorbé qu’à10% ; il est présente dans les céréales, les brocolis, les épinards, le cresson, les amandes, les noisettes, fruits secs, pois, haricots. Les agrumes, kiwis, fraises ainsi que la vitamine C permettent de mieux assimiler le fer d’origine végétale.

Les aliments riches en vitamines B12 : les aliments les plus riches sont le foie de veau, le poisson (poisson gras : maquereaux, harengs), les viandes en général, le lait et le jaune d’œuf.

Les aliments riches en folates (vitamine B9) : les folates sont essentiellement présents dans la betterave, le chou, les épinards, les haricots verts, la laitue et les petits pois mais aussi dans les carottes, le concombre, le navet, la pomme de terre, la viande et le poisson.

Pour aller plus loin...

L’anémie : qu’est-ce c’est ?

L’anémie se définit par la baisse du nombre de globules rouges et par une diminution du taux d’hémoglobine. C’est donc une maladie qui touche la quantité et la qualité des globules rouges. Cela entraine une diminution du transport d’oxygène au sein de toutes les cellules dans le corps.

On peut être anémié selon principalement 3 mécanismes :

  • -Des pertes de sang : hémorragies aigues ou chroniques
  • -Diminution de production des globules rouges
  • -Augmentation de la destruction des globules rouges

L’anémie par manque de fer est cependant la plus fréquente.

Lorsque c’est la production de l’hémoglobine qui est en cause dans le développement d’une anémie, on distingue 3 types : anémie microcytaire, normocytaire et macrocytaire

  • -Anémie microcytaire : dans ce cas la taille des hématies est plus petite que la moyenne ce qui veut dire qu’elles transportent moins d’oxygène vers les muscles et les organes. Dans ce cas c’est souvent une carence en fer ou une inflammation chronique ou encore une maladie qui touche encore certains enfants comme l’exposition au plomb : le saturnisme qui peut donner ce genre d’anémie
  • -Anémie normocytaire : dans ce cas la taille des hématies ne change pas mais elles sont souvent moins nombreuses dans le sang. Cela peut être le cas pour certaines pathologies rénales ou cancéreuses ou en cas de perte de sang importante
  • -Anémie macrocytaire : dans ce cas les hématies ont une taille supérieure à la moyenne ce qui embouteille les vaisseaux sanguins et les empêchent de circuler correctement. Dans ce cas c’est souvent une carence en vitamine B12 qui est incriminée ou alors une consommation d’alcool excessive.

Dans tous les cas il convient de réaliser un bilan biologique pour déterminer l’origine et pouvoir classer l’anémie pour correctement la prendre en charge.

Toute les anémies se manifestent par :

  • -Une asthénie, fatigue, faiblesse, fatigabilité  exagérée
  • -Une tachycardie, des palpitations
  • -Une dyspnée d’effort
  • -Une pâleur de la peau et des muqueuses
  • -De la fièvre
  • -Un souffle cardiaque
  • -Des céphalées
  • -Une sensation vertigineuse ou des bourdonnements d’oreille

Des signes cliniques plus particuliers peuvent exister selon la cause d’anémie.

Anémie par carence en fer : fragilité des phanères c’est-à-dire ongle mous cassants, cheveux cassants et dans les formes les plus évoluées, la peau devient sèche, fissurée avec une tendance au infections

  • -Anémie inflammatoire : syndrome inflammatoire avec de la fièvre des sueurs et une altération de l’état général
  • -Anémie par carence en vitamine B12 : atrophie de la muqueuse qui recouvre la langue
  • -Anémie hémolytique : urines foncées etc…

Enfin, comme dit précédemment, seul le médecin aidé d’une prise de sang récente va pouvoir déterminer le type d’anémie et proposer un traitement adapté. N’hésitez pas également à demander à votre pharmacien si besoin.

 

 

 

Les conseils de pharmaciens
sante (93)beaute (30)grossesse-bebe (16)minceur (9)
  •  SAV
    01 87 15 52 50

    du lundi au vendredi de 9h30-12h30/14h-18h

  •  Paiement
    sécurisé
  •  Délai d'expédition
    de 24h à 48h
  •  Origine controlée
    des produits
  •  Données de santé
    protégées à 100%